Des farcis pour tous les goûts

legumes_farcis_aux_cereales_quinoa H

Variez les plaisirs avec les farcis

On connaît tous les tomates et courgettes farcies, un classique des repas de famille. Mais connaissez-vous les nombreuses façons de farcir les légumes, et même les fruits ? En cuisine, les farcis en sont une excellente preuve, offrant de nombreuses possibilités créatives.

Recettes insolites, conseils de pros, astuce anti-gaspi… on vous dit tout sur les farcis.

legumes_farcis_aux_cereales_quinoa H

Des farcis pour tous les goûts

Plat familial par excellence, les farcis étaient autrefois utilisés pour accommoder les restes de viande, en garnissant des légumes préalablement creusés avant de les cuire au four.

Aujourd’hui, ce plat facile et économique s’adapte à toutes les occasions, de la plus simple à la plus raffinée. Tomates, courgettes, pommes de terre, mais aussi poivrons et artichauts se prêtent volontiers au jeu des farcis, pour notre plus grand plaisir.

Pour ce qui est de la farce, la recette la plus connue se compose d’un mélange de chair à saucisse et d’aromates (oignon, ail, herbes fraîches), mais il existe des dizaines de variantes avec ou sans viande, à décliner au gré des recettes et des envies.

Selon vos envies

Si vous êtes plutôt viande remplacez tout ou partie de la chair à saucisse par du veau, du boeuf haché, du poulet rôti ou une autre volaille, ou encore par des restes de pot-au-feu ou de blanquette.

Envie de poisson ? De nombreuses variantes créatives sont à imaginer : saviez-vous que la brandade de morue se marie très bien avec la courgette ? Un peu de chapelure, un trait d’huile d’olive, et le tour est joué pour un plat gourmand, tout en simplicité…

Pour une farce végétarienne, on optera pour un mélange de légumes, de fromages frais et d’herbes, parfois complété par des céréales. Voici quelques recettes de farces aux légumes qui pourraient vous inspirer : petits farcis végétariens, navets farcis aux champignons et au fromage frais, concombre farci façon «canuts»

Réussir ses farcis à tous les coups

Couper, tailler, ciseler les légumes

Pour réaliser ses légumes farcis à la maison, rien de plus simple : coupez le chapeau des tomates, creusez les courgettes ou évidez les poivrons, tout en conservant la pulpe qui peut être réintégrée dans la farce ou dans le plat de cuisson, à côté des farcis (rien ne se perd…).

Choisir sa garniture

Ensuite, on fait sa propre farce selon la recette de son choix, puis on garnit les légumes. Saupoudrez de chapelure, avant d’enfourner, entre 35 et 45 minutes selon la composition de la farce et la taille des légumes utilisés. Bien entendu, vous adapterez le mode de cuisson au type de légume : pour un chou farci fondant, une cuisson à la cocotte minute sera préférable, par exemple.

Assaisonner

Pour l’assaisonnement, on peut varier les épices et aromates selon les goûts. Parfois, quelques pincées de paprika ou de curry peuvent changer une recette du tout au tout !

5 astuces de grand-mère

  1. Pour éviter que la farce ne s’assèche, ajoutez à la farce un peu de mie de pain imbibée de lait. Si la farce est au poisson, un peu de mascarpone ou de fromage frais la maintiendront bien moelleuse.
  2. Pour limiter l’eau rendue par les légumes, saupoudrez l’intérieur des légumes de chapelure ou de semoule avant de les mettre au four. On peut aussi agrémenter la farce de quelques grains de riz, qui absorberont naturellement le jus.
  3. Il est important de bien préparer ses légumes en les lavant soigneusement. Aussi, on les évide délicatement avec une cuillère pour ne pas percer la peau.
  4. Certains légumes nécessitent de les précuire avant de les garnir (pomme de terre, artichaut, courgette, navet ou gros oignon). En les faisant blanchir quelques minutes à l’eau bouillante, les légumes cuits achèveront leur cuisson en même temps que la farce.
  5. Pour une coloration parfaite des farcis, couvrez-les de papier aluminium en début de cuisson, avant de les enlever à mi-cuisson pour les laisser dorer à souhait.

Surprenez vos invités, même au dernier moment

Pour un apéritif ou un repas entre amis, le côté pratique et créatif des farcis en fait un choix de repas ludique et gourmand, même lorsque l’on manque de temps… Certains petits farcis en version crue, sont très faciles et rapides à préparer, y compris en grande quantité.

Un plat antigaspi

Les petits farcis, ou “lu farcit nissart” en provençal, viennent à l’origine de l’arrière-pays niçois. Consommés dès le XIXe siècle, ils permettaient alors aux femmes des campagnes d’accommoder les restes. Elles creusaient les légumes de saison, les garnissaient d’une farce à base de viande cuite et les faisaient gratiner au four. À l’origine, les petits farcis étaient réalisés avec des restes de daube niçoise, un plat de bœuf longuement mijoté avec du vin et des aromates.

Ça peut vous intéresser

La newsletter Interfel c’est

Toute l’actualité des fruits et légumes dans votre poche

Des recettes et astuces cuisine, la liste des fruits et légumes de saison, des conseils pratiques…