Calendrier Se connecter
Carotte primeur

un produit de saison

Image de carottes primeurs

Tout savoir sur la carotte primeur

Botanique

Nom scientifique
Daucus carota
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Sous-classe
Rosidae
Ordre
Apiales
Famille
Apiaceae
Comment ça pousse ?

Les carottes poussent spontanément dans de nombreuses régions du monde. Mais les belles carottes, elles, demandent quelques efforts à leurs producteurs.

Chez le producteur
  • La carotte primeur est semée d’octobre à février ; celle de saison de mars à juillet. Auparavant, le sol doit être labouré et débarrassé de ses cailloux ainsi que des mauvaises herbes. Pour pousser bien droite, la racine ne doit rencontrer aucun obstacle !
  • À partir de la mi-avril, les légumes primeurs, cultivés sous abris, sont récoltés. Ceux de saison et de garde le sont de juin à mai de l’année suivante selon les régions. La plante est, en effet, bisannuelle : autrement dit, elle croît sur deux années.
  • À partir de novembre, les carottes de garde sont “retournées” dans les champs, passant ainsi de la position verticale à la position couchée, et recouvertes de terre, et parfois également d’une couche de paille, afin d’être protégées du froid. Les producteurs les conservent ainsi jusqu’à la fin de l’hiver.
    Alors qu’en France les carottes sont principalement conservées au champ, d’autres pays, comme la Belgique, pratiquent majoritairement la conservation en frigo (les carottes sont rentrées en frigo en novembre et sont commercialisées jusqu’au printemps).

Les arrachages se font généralement au fur et à mesure des besoins. En attendant, pour protéger les racines du froid, le producteur peut recouvrir le sol de paille, ramener la terre en forme de butte, ou retourner les rangs.
Avant d’être commercialisées, les carottes sont lavées et calibrées. Elles sont ensuite conditionnées en bottes, en vrac, en sachets plastiques, filets ou emballages carton.

Un peu d’histoire

La carotte n’a pas toujours été si savoureuse qu’aujourd’hui. Fibreuse, les Grecs et les Romains ne l’aimaient pas beaucoup… Heureusement, nous avons su l’améliorer !

Les habitants du bassin méditerranéen ont commencé à consommer la carotte bien longtemps avant notre ère. Mais Grecs et Romains ne semblaient guère l’apprécier. Il faut dire qu’à cette époque, les carottes avaient une couleur blanchâtre, une peau assez coriace, et un cœur très fibreux.

À la Renaissance, on parviendra à améliorer l’espèce et à rendre la carotte plus savoureuse. Mais ce n’est qu’à partir du milieu du 19e siècle que la carotte va acquérir sa belle couleur rouge orangé, et devenir enfin le tendre légume que nous connaissons.

 

Le saviez-vous ?

  • La carotte poussait à l’état sauvage, il y a déjà plus de deux mille ans, en Asie Mineure. Sa domestication, elle, est relativement récente : elle aurait eu lieu entre le 6e et 9 siècle.
  • Dans son Histoire naturelle, Pline mentionne la carotte sous le nom de « Pastinaca Galtica ». Une appellation que l’on retrouve aujourd’hui encore dans certaines régions de France, où la « pastenade » n’est autre que la carotte.

En savoir plus Carottes de France