Tout savoir sur le concombre

Botanique

Nom scientifique
Cucumis sativus
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Sous-classe
Dilleniidae
Ordre
Violales
Famille
Cucurbitaceae
Comment ça pousse ?

Le concombre est produit toute l’année. Mais sa pleine saison s’étend surtout du mois d’avril au mois d’octobre. En effet, il aime la chaleur !

  • En France, on produit quasiment tous les concombres sous serres (95 %).
  • La récolte estivale, plantée de février à mai, est en grande partie cultivée dans la terre. Le reste du temps, le légume est planté hors sol. C’est-à-dire, dans des substrats composés de roches volcaniques ou de fibres organiques naturelles. Cette technique, qui améliore le rendement, permet au producteur de vendre des concombres précoces dès le mois de février. Ainsi, il peut concurrencer les concombres provenant d’Espagne.

Aujourd’hui, plus d’un tiers des concombres français proviennent du Val de Loire ; les zones de production étant situées le long de la Loire, d’Orléans à Nantes. Le Sud (Bouches-du-Rhône et Pyrénées-Orientales) et l’Est (Lorraine, Champagne-Ardenne et Bourgogne) représentent également d’importants bassins de production.

Un peu d'histoire

Le concombre est cultivé depuis des millénaires. En France, Charlemagne et Louis XIV en était particulièrement friands…

Né selon toute vraisemblance dans le nord de l’Inde (où il fait l’objet de nombreux récits légendaires), le concombre s’est très tôt propagé vers la Chine et le Moyen-Orient. Il est ensuite cultivé sur les bords du Nil par les Égyptiens, qui en consomment beaucoup et le remettent en offrandes à leurs dieux. Les Hébreux l’importent également en Terre promise, où il devient l’un de leurs mets préférés.

Durant l’Antiquité, Grecs et Romains apprécient aussi beaucoup le concombre, malgré sa forte amertume. Pline rapporte même que l’empereur Tibère s’en régalait quotidiennement, et que les jardiniers le faisaient pousser sous cloche pour accélérer sa croissance.
En France, on trouve mention officielle de sa présence dès le 9è siècle, lorsque Charlemagne en ordonne la culture dans ses domaines. Au 17è siècle, Louis XIV en est également très friand. Pour le lui servir en « primeur », La Quintinie, le jardinier en chef de Versailles, développera alors la production sous serre.

Aujourd’hui, le concombre est principalement cultivé de cette manière.