Kiwi

un produit de saison

kiwi

Tout savoir sur le kiwi

Botanique

Nom scientifique
Actinidia deliciosa, Actinidia chinensis, Actinidia arguta.
Genre
Actinidia
Famille
Actinidiaceae
Comment ça pousse ?

La liane (Actinidia chinensis) sur laquelle poussent les kiwis possède des sarments très vigoureux. Ceux-ci peuvent atteindre 5 à 10 m de long en une saison ! C’est pourquoi ils doivent être conduits sur des pergolas : pour un meilleur étalement de la végétation et un soutien de la récolte.

L’Actinidia est dioïque, c’est-à-dire qu’il existe des pieds mâles et des pieds femelles. Dans les vergers, on plante un pied mâle pour six pieds femelles afin d’assurer une pollinisation optimale.

Outre le vent, ce sont les abeilles qui assurent le transport du pollen jusqu’aux fleurs femelles. C’est pourquoi on installe souvent des ruches à proximité des vergers de kiwi.

Un peu d’histoire

Le kiwi (Actinidia chinensis) est le fruit d’une liane qui ressemble un peu à la vigne. Il est originaire de Chine, où il est dégusté depuis plus de 2 000 ans.

Vers 1750, le père jésuite Pierre Le Chéron d’Incarville fut le premier européen à décrire cette plante. Elle poussait alors en lisière des forêts situées de part et d’autre du fleuve Yang Tsé Kiang.

Après avoir évangélisé les Chinois, les missionnaires introduisirent l’Actinidia comme plante décorative en Floride, en Nouvelle-Zélande et en Europe. Le fruit était alors appelé « groseille de Chine », pour sa couleur et sa saveur évoquant la groseille à maquereau.

Les premiers plants arrivèrent en France en 1904, à Selva Brancolar près de Nice, et en 1920, au Jardin des Plantes de Paris. L’unique plant femelle étudié au Muséum Nationale d’Histoire Naturelle de Paris fructifia pour la première fois en 1937, et donna une récolte de 85 kg en octobre 1940. Il fructifie encore chaque année !

Il fallut attendre les années 1960 pour que le kiwi se développe à grande échelle. Aujourd’hui, on le cultive en France, aux Etats-Unis, au Japon, en Italie, au Chili, en Grèce, etc.