Le coin des curieux


Un peu d'histoire

L’origine géographique du coing est indistincte : Perse ? Anatolie ? Caucase ? Une chose est sûre, il est cultivé depuis au moins 4 000 ans. Gourmands, les Grecs le dégustent avec du miel.

Les Romains, adeptes du sucré-salé, en sont également friands. Le gastronome Apicius invite à le déguster en ragoût avec du miel et propose une association inattendue avec des poireaux. A Rome, le fruit est par ailleurs utilisé dans la parfumerie.

Pomme de Cydon ou poire de Cydonie ?

Depuis la Grèce antique, le coing est aussi connu sous le nom de pomme de Cydon ou poire de Cydonie. Aujourd'hui encore, l'une des variétés les plus appréciées est celle qui provient de la région de La Canée ou Cydon (ancienne Kydonia), au nord de la Crête.

Aujourd'hui, le cognassier est présent dans toute l'Europe, et il en existe une trentaine de variétés. Mais seules quelques-unes sont cultivées pour leurs fruits. La plupart d'entre elles servent de porte-greffe pour les poiriers des vergers français, afin de les rendre plus résistants.



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

  • Dans l'est de l'Europe, le coing est utilisé presque exclusivement pour les préparations salées. Dans chaque maison, on en fait notamment une soupe d'hiver. Dans les Balkans, le coing sert dans la préparation d'un alcool fort.
  • Le terme « marmelade » signifiait à l'origine « confiture de coing », il dérive du nom portugais de ce fruit, appelé marmelo.
  • Dans certaines régions de Gascogne, les cognassiers marquent les limites des terrains et sont présents dans les haies.

Rechercher une recette

Retour en haut de page