Le coin des curieux

Apparu il y a cinquante siècles, l’abricot ne fut pas immédiatement accueilli en France à la mesure du succès qu’on lui connaît aujourd’hui.


Un peu d'histoire

Originaire de Chine, l’abricotier poussait à l’état sauvage il y a 5 000 ans. Il fut introduit en Occident par Alexandre le Grand qui emprunta la célèbre Route de la Soie. Les Arabes le propagèrent par la suite dans tout le bassin méditerranéen, notamment dans le sud de l’Espagne. Le climat, particulièrement favorable, permit à l’abricotier de s’implanter durablement.

Un accueil mitigé en Europe

Ce fruit aujourd’hui apprécié des consommateurs eut quelques difficultés à s’implanter sur le territoire français. Importé d’Italie au milieu du XVe siècle, l’abricotier fit son entrée dans le potager de Versailles grâce à La Quintinie. Ce n’est que 300 ans plus tard que la culture de l’abricot se développa. Dans son Traité des arbres fruitiers, Duhamel du Monceau dénombre ainsi treize espèces d'abricots.



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

Les Romains le surnommaient praecoquum, qui signifie « précoce ».

Rechercher une recette

Retour en haut de page