Carte d'identité

Présente sur les étals tout l’hiver, l’orange est l’un des fruits préférés des Français. Son goût sucré légèrement acidulé excite les papilles. Consommée quotidiennement, elle apporte les vitamines nécessaires pour lutter contre le froid et la fatigue. Un concentré d’énergie et de bien-être à croquer et à boire !


En bref

  • Une orange pèse 200 grammes en moyenne. Sa chair goûteuse et gorgée de jus d’un orangé léger se cache sous une peau épaisse et brillante d’un orangé plus soutenu tirant sur le rouge.
  • Avec la pomme et la banane, l’orange fait partie des fruits les plus consommés en France. On trouve sur les étals les oranges à chair, à jus, ainsi que les oranges sanguines.
  • Qu’on la croque, qu’on la presse ou qu’on la zeste, l’orange est un fruit de base en cuisine. Elle accompagne aussi bien les viandes et les poissons que les légumes ou les pâtisseries.
  • Bon marché, l’orange est disponible tout l’hiver. Gorgée en vitamine C, elle est idéale pour couvrir les besoins quotidiens !
  • L’orange, pauvre en calories, apporte une quantité importante de minéraux (calcium, magnésium) indispensables au bon équilibre de l’organisme.
  • L’orange est disponible toute l’année.

janv.
févr.
mars
avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

En quelques chiffres

Production

  • France : 5 000 tonnes [1]

- Ile de la Réunion : 43 %

- Guadeloupe : 25 %

- Guyane : 10 %

  • Europe : 6 712 950 tonnes [2]

L’Espagne devance l’Italie puis la Grèce.

Consommation

L'orange est le 3è fruit le plus consommé par les Français, avec près de 11 kg par ménage et par an [3] (selon l'INSEE, un ménage représente 2,3 personnes).

 

[1] Agreste - Moyenne 2010-2014
[2] Eurostat - Moyenne 2009-2014
[3] Kantar Worldpanel, consommation à domicile en 2014

Les varietes

Fruit du soleil, l’orange est présente sur les étals pendant toute la saison hivernale. On trouve principalement deux variétés : les oranges blondes à chair ou à jus, et les oranges sanguines.


Les oranges blondes

L’orange blonde à chair

  • Robe : belle peau orange brillante, rugueuse, avec une petite excroissance plus ou moins prononcée (l’ombilic).
  • Production : la Navel domine le marché. Elle provient d’Espagne, du Maroc (de novembre à juin) et de l’hémisphère sud, notamment d’Afrique du Sud (de mai à octobre).
  • En bouche : cette orange de bonne qualité gustative est très appréciée, d’autant qu’elle présente une quasi absence de pépins et se pèle facilement. Sa chair est fine, ferme et sucrée, et plus ou moins juteuse selon la saison.
  • Préparations préférées : à croquer au quotidien.

Variétés dérivées : Naveline, plus précoce, Navelate, Late Lane ou Power Summer Navel, plus tardives.

L’orange blonde à jus

  • Robe : un fruit légèrement aplati à la peau fine et grenue d’un orange soutenu.
  • Production : importée du Maroc, d’Espagne et d’Israël en hiver, d’hémisphère sud en été, elle est très appréciée en France ; parmi les différentes variétés, citons la Salustiana, la Valencia Late ou encore la Maroc Late.
  • En bouche : sa chair parfumée orange clair contient peu de pépins. Sa saveur très douce donne des jus délicats et désaltérants.
  • Préparations préférées : à presser.

Les oranges sanguines

  • Robe : ce fruit bien rond se caractérise par une couleur allant du rouge au violet.
  • Production : elles sont principalement en provenance de Tunisie, d’Espagne, de Sicile ou du Maroc. À la variété Maltaise viennent s’ajouter la Sanguine, la Sanguinelli, la Moro ou encore la Tarocco.
  • En bouche : de grande qualité gustative, sa chair rouge et juteuse suggère des saveurs acidulées.
  • Préparations préférées : à la croque ou en jus.

Choisir et conserver

N’hésitez pas à prendre une orange en main pour bien la sélectionner, et ne vous fiez pas uniquement à vos yeux. Cet agrume se conserve très bien au frais ou en dehors de votre réfrigérateur.


Trouver le bon produit

Voici comment sélectionner une bonne orange :

  • Prenez-la en main. La chair doit être ferme sous les doigts. Mais ne vous fiez ni à l’épaisseur de la peau ni à sa couleur, qui dépendent du climat sous lequel l'orange a poussé. Un agrume peut ainsi être vert et bien mûr, à l’instar de la clémentine
  • Pensez à bien lire l’étiquette pour choisir une orange en fonction de l’usage que vous lui réservez : agrume à jus ou de table.

au frais air libre

… et bien le conserver

L’orange se conserve facilement et assez longtemps. Vous pouvez choisir de la garder à l’air ambiant pendant une semaine, ou bien lui réserver une place dans le bac à légumes du réfrigérateur. Vous pourrez la consommer pendant 10 jours, tout en conservant son hydratation – et donc son jus !

Emballé, c’est pesé

L’orange est conditionnée de diverses façons, à choisir en fonction des quantités dont vous avez besoin. Voici les conditionnements les plus courants :

  • les filets de 1 ou 2 kg, pour les oranges à jus ou à chair,
  • la caisse en carton, qui protège le fruit et vous permet de l’acheter à l’unité, ou en grande quantité.

Bien cuisiner

Facile à préparer et délicieuse à déguster, pourquoi se priver de l’orange en cuisine ? D’autant que sa saveur douce relevée d’une pointe d’acidité parfume agréablement produits de la mer et de la terre, et fait des merveilles au dessert. Voici quelques idées à tester au plus vite !


En un tour de main

Éplucher une orange demande un tour de main très facile à acquérir :

  • Coupez les deux extrémités jusqu’à la pulpe, vous donnerez au fruit une assise stable.
  • À l’aide d’un couteau pointu, incisez légèrement la peau et donnez à votre fruit la forme d’un tonnelet légèrement arrondi.
  • Il ne vous reste plus qu’à couper votre agrume en rondelles ou en quartiers et... à déguster !

Le conseil du chef

« Supprimez, toujours à l’aide d’un couteau d’office, les petites membranes qui recouvrent les quartiers. Vous obtenez les suprêmes d’orange : ils fondent littéralement dans la bouche ! »

Utilisez un couteau zesteur ou un économe pour prélever le zeste des oranges et parfumer boissons, gâteaux, vinaigrette… Il est conseillé de les blanchir quelques minutes avant de les intégrer à une recette, pour réduire leur âpreté et leur acidité.

Le conseil du chef

« Pour former des rondelles d’orange parfaites, déposez-les pelées quelques minutes au freezer. Le froid les rend beaucoup plus faciles à travailler. »

 

Mariages et assortiments

Zeste, jus, rondelle ou suprême : tout est prétexte à la cuisine dans l’orange. Voici quelques idées d’associations :

  • avec de la volaille ou du gibier (le fameux canard à l'orange),
  • des crustacés et du poisson,
  • des légumes (endive, fenouil, carotte ),
  • de l’huile d’olive,
  • dans une salade de laitue,
  • de la semoule,
  • des épices (cannelle, badiane),
  • du chocolat.

Sur la balance

orange poids

Le coin des parents

12

La saveur douce et sucrée de l’orange plaît aux enfants dès leur plus jeune âge. Éveillez-les à la saveur du fruit en le pressant. Un verre de jus d’orange chaque matin leur donnera énergie et vitamines nécessaires pour la journée. Par contre, dès que l’agrume est pressé, il faut se dépêcher de le boire, sous peine de perdre les bienfaits de la vitamine C, qui s’oxyde à l’air.

Plus grands, ils apprécieront sans doute l’association gourmande orange et chocolat. Proposez-leur par exemple une mousse au chocolat avec quelques zestes d’orange ou encore des suprêmes d’orange nappés de chocolat chaud. Un délice que les parents partageront avec leurs petits gourmands !

Nutrition et bienfaits

Disponible de longs mois (notamment pendant la saison hivernale), l’orange assure un apport optimal en vitamine C. Un seul fruit permet de couvrir pratiquement l’apport journalier recommandé. Ne vous privez donc pas et faites-en l’alliée de tous les jours, en quartiers ou en jus, pour lutter contre la fatigue ! Sans compter que l’agrume préféré des Français est peu énergétique avec à peine plus de 45 kcal aux 100 g.


À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 46,4
Protéines (g pour 100 g) 1,06
Glucides (g pour 100 g) 8,04
Lipides (g pour 100 g) 0,28
Vitamines
Vitamine C (mg pour 100 g) 57
Vitamine B9 (µg pour 100 g) 38,1
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 151
Calcium (mg pour 100 g) 29,7
Oligoéléments
Bêta-carotène (µg pour 100 g) 71
Fer (mg pour 100 g) 0,089

En plus de sa haute teneur en vitamine C, l’orange est riche :

  • en magnésium (12,4 mg/100 g en moyenne),
  • en fibres (2,8 g/100 g en moyenne).

Source : CIQUAL 2016

 

Pour plus d'information sur la composition nutritionnelle de ce produit, rendez-vous sur le site d'Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes)

Le coin des curieux

Née il y a des millénaires en Asie du Sud-Est, l’orange n’acquiert sa popularité en Europe qu’au XVe siècle grâce aux grands voyages commerciaux.


Un peu d'histoire

Les premières traces de l’orange apparaissent en Chine, près de 2 200 ans avant notre ère. La culture de l’agrume progresse peu à peu vers l’ouest, d’abord chez les Sumériens, puis dans l’ancienne Égypte. Bien que des orangeraies fleurissent en Afrique du Nord aux IIe et IIIe siècles, les Arabes n’introduiront le fruit qu’aux alentours de l’an mille dans le sud de l’Europe.

Tribulations en Chine

Et ce n’est qu’un demi-millénaire plus tard que l’orange douce, peu ou prou celle consommée de nos jours, apparaît dans nos contrées. Rapportée par les Portugais de leur comptoir de Ceylan, elle s’acclimate rapidement dans les orangeraies conçues spécialement à cet effet. On retiendra notamment la magnifique orangeraie de Versailles bâtie sous Louis XIV.


Comment ça pousse

La culture de l’oranger demande du temps et beaucoup de soin. Une bonne terre, beaucoup d’eau et une grosse dose de savoir-faire sont requises pour produire de délicieux fruits.


Chez le producteur

  • Variable en fonction des saisons.
  • L’arbre est fragile. En hiver, mieux vaut le recouvrir d’un voile pour le protéger en cas de chutes brutales des températures.
  • À la fin de la saison hivernale, entre février et mars, les arbres sont taillés pour favoriser la pousse des agrumes.
  • La floraison s’étend de mars à juillet. L’oranger est alors couvert de petites fleurs blanches très odorantes (dont on tire l’eau de fleur d’oranger, pour la parfumerie et la pâtisserie).
  • La récolte débute en automne et s’étend, selon les variétés, sur 6 mois environ. Elle peut se faire manuellement, auquel cas il est préférable de couper le fruit avec une paire de ciseaux, en conservant une partie de la tige. Cette opération préserve plus longtemps la fraîcheur du fruit.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Citrus sinensis

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Ordre : Sapindales
  • Famille : Rutaceæ