Orange

un produit de saison

Tout savoir sur l’orange

Botanique

Nom scientifique
Citrus sinensis
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Ordre
Sapindales
Famille
Rutaceæ
Comment ça pousse ?
  • Variable en fonction des saisons.
  • L’arbre est fragile. En hiver, mieux vaut le recouvrir d’un voile pour le protéger en cas de chutes brutales des températures.
  • À la fin de la saison hivernale, entre février et mars, les arbres sont taillés pour favoriser la pousse des agrumes.
  • La floraison s’étend de mars à juillet. L’oranger est alors couvert de petites fleurs blanches très odorantes (dont on tire l’eau de fleur d’oranger, pour la parfumerie et la pâtisserie).
  • La récolte débute en automne et s’étend, selon les variétés, sur 6 mois environ. Elle peut se faire manuellement, auquel cas il est préférable de couper le fruit avec une paire de ciseaux, en conservant une partie de la tige. Cette opération préserve plus longtemps la fraîcheur du fruit.

Un peu d’histoire

Née il y a des millénaires en Asie du Sud-Est, l’orange n’acquiert sa popularité en Europe qu’au XVe siècle grâce aux grands voyages commerciaux.

Les premières traces de l’orange apparaissent en Chine, près de 2 200 ans avant notre ère. La culture de l’agrume progresse peu à peu vers l’ouest, d’abord chez les Sumériens, puis dans l’ancienne Égypte. Bien que des orangeraies fleurissent en Afrique du Nord aux IIe et IIIe siècles, les Arabes n’introduiront le fruit qu’aux alentours de l’an mille dans le sud de l’Europe.

Tribulations en Chine

Et ce n’est qu’un demi-millénaire plus tard que l’orange douce, peu ou prou celle consommée de nos jours, apparaît dans nos contrées. Rapportée par les Portugais de leur comptoir de Ceylan, elle s’acclimate rapidement dans les orangeraies conçues spécialement à cet effet. On retiendra notamment la magnifique orangeraie de Versailles bâtie sous Louis XIV.