Tout savoir sur l’épinard

Botanique

Nom scientifique
Spinacia
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Ordre
Caryophyllales
Famille
Chenopodiaceae
Comment ça pousse ?
  • L’épinard est une plante annuelle. Elle pousse au départ en rosette (comme les feuilles de laitue  ou de pissenlit par exemple), et compte une base de 15 à 20 feuilles. Pendant sa croissance, une tige se forme. Elle peut atteindre 70 cm de haut.
  • Les semis sont effectués toute l’année. La période de végétation estparticulièrement courte : 4 à 7 semaines seulement.
  • La récolte est faite manuellement et au jour le jour pour assurer une qualité optimale et continue sur les étals. Le producteur coupe d’abord les feuilles extérieures pour laisser les jeunes pousses se développer au cœur de la plante.
  • Symphony et Falcon : ce sont les variétés les plus vendues en France. Issues de croisements récents, elles ont supplanté les variétés traditionnelles à l’exception du Géant d’hiver.
  • Seuls 12 à 15 % de la production d’épinards en France est destinée au marché du frais. La grande majorité des cultures est concentrée en Provence et en Île-de-France.

Un peu d’histoire

Originaire d’Asie Mineure ou du Caucase, l’épinard pousse toujours à l’état sauvage dans ces régions. Les Arabes l’auraient apporté en Europe par l’Andalousie un peu avant l’an mille.

Très présent dans les cultures arabes, l’épinard était utilisé en cataplasmes dans le traitement des douleurs du foie et de l’estomac. Il semblerait que Grecs et Romains n’aient pas connu ces feuilles vertes à l’Antiquité.

C’est donc au Moyen Âge qu’il atteint la France, ramené de Jérusalem par les Croisés ou provenant de la péninsule Ibérique alors sous domination arabe. Les Européens ne lui prêtent alors que peu d’attention et le considèrent même comme « l’herbe du carême » : en consommer est en soi une privation !

Il fallut attendre la gourmande Catherine de Médicis pour qu’il soit reconnu et cultivé. De nos jours encore, on nomme « à la florentine », nombre de mets à base d’épinards.