Pignon de pin

Pignon de pin

Carte d'identité

Le pignon de pin fait partie de notre alimentation depuis des millénaires. Cette petite amande est cultivée sur les rivages de la Méditerranée, dont elle apprécie la chaleur et le climat clément. Le goût généreux et savoureux du pignon de pin se marie facilement et parfume agréablement tous types de préparations, de l’entrée au dessert. Sa richesse en vitamines, oligo-éléments et nutriments essentiels en fait un concentré d’énergie à parsemer dans vos recettes.


En bref

  • Un pignon de pin pèse moins de 5 g. Mesurant entre 5 et 7 mm, il se cache dans le fruit du pin pignon, formant une petite amande blanche, croquante et douce.
  • Riche en acides gras, le pignon de pin est un fruit très calorique, mais aussi gorgé de vitamines et minéraux. À consommer avec parcimonie, pour profiter de ses vertus.
  • Cru ou simplement poêlé, le pignon de pin apporte saveur, croquant et moelleux à vos recettes. Concassé, parsemé, mélangé, pilé, il relève agréablement salades, crustacés et desserts gourmands.
  • Le fruit du pin pignon s’épanouit sous la chaleur du climat méditerranéen, principalement en Italie et au Portugal.

avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
janv.
févr.
mars
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

Les varietes



Choisir et conserver

Rarement vendus en vrac, les pignons de pin se choisissent déjà emballés. Très fragiles, ces fruits ne se conservent que peu de temps. Veillez à les conserver au sec pour garder tous leurs arômes.


Trouver le bon produit

Les pignons de pin craignent le passage du temps. Veillez simplement à ce qu’ils ne soient pas mous sous les doigts : c’est signe que les fruits sont rances.


… et bien le conserver

Mieux vaut acheter vos pignons de pin en petites quantités.

Riches en acides gras, ils ont en effet une fâcheuse tendance à rancir extrêmement rapidement.

Conservez vos pignons dans un endroit frais et sec, afin qu’ils conservent tout leur craquant. Une fois que le sachet est ouvert, stockez-les dans une boîte hermétique.

Emballé, c’est pesé

Le pignon de pin est généralement conditionné en sachets, plus rarement en vrac, et toujours en petites quantités (100 g) pour éviter que les fruits ne rancissent.

Cet emballage permet de conserver les fruits au sec, gardant ainsi leur croquant.

Bien cuisiner

Le pignon se grignote aussi bien à l’apéritif qu’accommodé dans vos recettes salées ou sucrées. Il ne demande presqu’aucune préparation avant de passer à la cuisine.


Les modes de cuisson

Le pignon se prête très bien à une légère cuisson, qui décuple son croquant et sa saveur.

Faites revenir quelques pignons à sec dans une poêle jusqu’à ce qu’ils commencent à prendre une très légère coloration, ou quelques minutes à four chaud. Remuez-les fréquemment pour éviter qu’ils ne brûlent

Mariages et assortiments

Les pignons de pin, s’ils sont délicieux à grignoter, apportent un mélange de moelleux et de croquant, ainsi que du parfum à de nombreuses recettes :

  • enrobés de sucre, préparés en praline ou en dragée ;
  • incrustés dans des boulettes de pâte d’amande ;
  • pilés, intégrés à une préparation de nougat noir ou de macarons ;
  • grillés, parsemés sur une salade ou sur du foie gras poêlé ;
  • mariés avec un plat de noix de Saint-Jacques ;
  • mêlés à des fruits secs et du caramel ;
  • concassés avec du nougat, ils forment une sorte de praliné délicieux sur un gâteau au chocolat ;
  • parsemés dans une salade de semoule ou de boulgour, accompagnés de raisins secs ;
  • dans des farcis, mêlés avec du riz, des raisins secs, des épices (curry) ;
  • pour parfumer une pommeau four, avec une cuillerée de miel ;
  • dans un thé à la menthe.

Sur la balance

pignon de pin poids

Nutrition et bienfaits

Le pignon de pin est très concentré en acides gras essentiels, auxquels il doit sa saveur très douce. Très calorique (686 kcal/100 g), il est riche en phosphore et en fer, assurant le tonus. Grignotez-le en petites portions ou parsemez-le avec parcimonie dans vos salades pour bénéficier de ses bienfaits.


À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 685
Protéines (g pour 100 g) 13,7
Glucides (g pour 100 g) 6,31
Lipides (g pour 100 g) 65
Vitamines
Vitamine B9 (µg pour 100 g) 80,2
Vitamine C (mg pour 100 g) <0,5
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 662
Phosphore (mg pour 100 g) 527
Oligoéléments
Iode (µg pour 100 g) 11,2
Zinc (mg pour 100 g) 5,6

En plus de sa haute teneur en acides gras, le pignon de pin est riche :

  • en fibres (10 g/100 g en moyenne) ;
  • en magnésium (227 mg/100 g en moyenne).

Source : CIQUAL 2016

 

Le coin des curieux

L’histoire a prêté nombre de vertus aux pignons de pin. La petite amande d’origine méditerranéenne entre rapidement en cuisine, et conserve longtemps le rôle de remède.


Un peu d'histoire

Consommé depuis des millénaires, le pignon de pin est apprécié par de nombreux peuples, principalement pour les vertus médicinales qu’on lui prête.

Au Moyen-Âge, il était salué pour ses bienfaits sur la santé, principalement sur les paralytiques et les impuissants. Il était aussi prescrit contre les toux. Mais le pignon de pin est également consommé comme une friandise, mélangé à des amandes, des pistaches et du sucre, ancêtre du nougat provençal.

Recette d’amour, la consommation de pignons de pin était recommandée aux jeunes amants au XVIIe siècle pour aider à la conception. Il est toujours prescrit pendant le siècle des Lumières comme remède contre la phtisie (forme de tuberculose). On lui prête alors les vertus de nettoyer les poumons et de soigner les ulcères.


Comment ça pousse

Le pin s’épanouit sous la chaleur de la Méditerranée. S’il pousse à l’état sauvage, il est également cultivé pour la récolte de ses fruits.


Chez le producteur

  • Le pin est aussi bien cultivé pour ses fonctions ornementales que pour sa production fruitière abondante.
  • Le pignon est le fruit d’un des arbres les plus emblématiques des paysages méditerranéens : le pin parasol, appelé également pin pignon.
  • Après la floraison du pin – à peine détectable – apparaissent de gros cônes (environ 15 cm de long sur 10 de large). Les écailles, très resserrées, dissimulent de petites graines : les pignoles ou pignons de pin.
  • Lors de la montée de températures, les écailles des cônes de pin s’écartent, libérant les amandes. La récolte débute aussitôt.

Un peu de botanique

  • Nom scientifique : Pinus pinea
    • Division : Pinophyta
    • Classe : Pinopsida
    • Ordre : Pinales
    • Famille : Pinaceæ