Les varietes

Témoignage d’une culture ancestrale, la fève ne se rencontre pas à l’état sauvage. Gousses longues ou petites, vertes ou blanches, contenant de 4 à 9 grains… Nombreuses sont les variétés cultivées aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts et tous les usages ! Point commun : les gousses qui contiennent les graines proviennent d’une petite plante trapue aux fleurs blanches, striées de larmes violacées.


Les fèves des marais

La fève des marais est la plus consommée en France.

  • Elle est cultivée en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Corse, en Languedoc-Roussillon et en Aquitaine.
  • Pour être cuite ou consommée fraîche, elle est récoltée aux trois quarts de son développement. On attend la pleine maturité pour les fèves destinées à être séchées.

Elle regroupe deux sous-variétés :

La Windsor

Sa gousse est courte et contient 3 à 4 larges graines, presque rondes.

La Longpod

Sa gousse est allongée et présente de nombreuses graines, petites et étirées.


Les Muchamiel

Reconnaissables par leur gousse vert clair, elles sont essentiellement récoltées précoces pour être mangées crues. Elle comporte quatre sous variétés principales.

La précoce d’Aquitaine

  • Elle a de petites gousses très bien garnies et se récolte dès le mois de mars.
  • C’est la meilleure à consommer crue !

La fève de Séville

  • Ses gousses sont longues (de 20 à 30 cm) et cachent 5 à 6 grains blancs.
  • C’est la mère de plusieurs autres variétés.

La fève d’Aguadulce

  • Très répandue dans le Sud-Est, on apprécie ses longues gousses pouvant atteindre jusqu’à 35 cm. Elles contiennent 7 à 9 grains charnus.
  • Dérivée de l’Aguadulce, la trois fois blanche est une version tardive cultivée essentiellement aux Pays-Bas.

L’Ite Beryl

Elle présente de nombreuses gousses de 4 graines fines, qui ont la particularité de rester blanche à la cuisson.

Rechercher une recette

Retour en haut de page