Diabète : halte aux idées reçues !

Comment s'alimenter lorsqu'on est diabétique ?

«Surtout pas de fruits !» recommandent certains, «jusqu’à 3 par jour» conseillent d’autres, «légumes à volonté !» préconisent d’autres encore,  «pas de matières grasses animales», rétorquent certains. Difficile de s’y retrouver…
Comment s’alimenter lorsqu’on est diabétique ? Petit «Vrai /Faux» pour tout savoir…

Le diabète correspond à un excès de cholestérol dans le sang
Faux - Le diabète correspond à un excès de sucre dans le sang : la fameuse «hyperglycémie». Elle résulte d’un dysfonctionnement des mécanismes de régulation du sucre dans le sang.

Il existe différentes formes de diabète
Vrai - Il existe 2 types de diabètes :
- Le diabète de type 1 : il fait partie des maladies auto-immunes. Le pancréas (du moins une partie) est peu à peu détruit par nos propres anticorps. Ceci aboutit à la disparition totale de l’insuline (l’hormone qui intervient au niveau des mécanismes de régulation du sucre dans le sang).
- Le diabète de type 2 : également appelé diabète «gras». Contrairement au diabète de type 1, l’insuline continue d'être fabriquée (d’où son autre appellation de diabète «non insulinodépendant») mais son action est diminuée. On parle d’une insulino-résistance.

Les diabètes de type 1 et 2 ont les mêmes traitements
Faux - La prise en charge du diabète de type 1 passe par des injections régulières d’insuline (d’où son autre appellation de diabète «insulino-dépendant») associées à un régime diététique adapté.
La prise en charge du diabète de type 2 passe tout d’abord par une phase d’amaigrissement (la perte de poids permet bien souvent de rétablir la situation). Le recours aux médicaments (hypoglycémiants oraux) n’arrive qu’en seconde phase (si nécessaire).

Le régime du diabétique n’est plus aussi restrictif qu’autrefois
Vrai - Pendant très longtemps, le régime pour le diabétique était strict. Il consistait à supprimer de son alimentation toute forme de sucre : sucre de table, produits sucrés, mais aussi, produits céréaliers (riz, pâtes, pommes de terre…pain) et fruits. On reprochait en effet à ces aliments d'entraîner une augmentation importante de la glycémie.
Mais cette diète draconienne a vite laissé place à une alimentation plus diversifiée grâce à la découverte de l’index glycémique !

L’index glycémique d’un aliment correspond à sa teneur en sucre
Faux - L’index glycémique d’un aliment traduit son effet sur la glycémie lorsqu’il est ingéré par l’organisme. En d’autres termes :
- Si l'index glycémique d'un aliment est bas, il n’entrainera pas une augmentation importante de la glycémie.
- Inversement, si l’index glycémique d’un aliment est élevé, il provoquera une élévation importante de la glycémie.

Grâce à cette découverte, le diabétique a pu de nouveau manger des aliments incriminés à tord d’être «hyperglycémiants». Citons par exemple les féculents, le pain (notamment complets) et les fruits. Ils entraînent une faible augmentation de la glycémie !

Le diabétique peut consommer des fruits
Vrai - Les fruits ont pendant longtemps représenté «la bête noire» des diabétiques. Leur consommation leur était formellement interdite. Mais grâce à la découverte de l’index glycémique, les fruits ont retrouvé leur place dans l’alimentation du diabétique.
Les fruits font en effet partie des aliments à index glycémique bas, c'est à dire qu'ils entraînent une faible augmentation de la glycémie quand ils sont consommés !
En mangeant 2 à 3 fruits par jour (dans le cadre des repas ou en guise de collation), le diabétique couvre ses besoins en micronutriments protecteurs (vitamines, minéraux, fibres, polyphénols, caroténoïdes...). Sans oublier que ces aliments aident le diabétique de type 2 à contrôler son poids.

Le diabétique peut consommer à volonté des matières grasses
Faux - Le diabète constitue un terrain favorable à l’apparition de maladies cardio-vasculaires. C’est pourquoi, le diabétique doit rester raisonnable quant à sa consommation de matières grasses. Il doit également privilégier les graisses d’origine végétale (huile d’olive, de colza…) par rapport aux graisses animales (beurre, crème fraîche…).

Le diabétique doit supprimer définitivement de son alimentation les pâtisseries
Faux - Le diabétique peut en consommer mais de manière occasionnelle et sous certaines conditions :
Il doit les préparer lui-même pour remplacer le beurre par de la margarine ou de l'huile et le sucre par des édulcorants de synthèse (spécial cuisson). Il doit également décompter de sa ration globale les glucides contenus dans ce dessert sucré. Enfin, il doit rester raisonnable en termes de quantité : une seule part suffit.

Rechercher une recette

À consommer sans modération

Papillotes d'ananas aux épices

Papillotes d'ananas aux épices
DifficultéFacile
Temps de préparation10-20 min
Quantité1 pers
Temps de cuisson10-20 min

Velouté de poireaux au fromage frais

Velouté de poireaux au fromage frais
DifficultéFacile
Temps de préparation10-20 min
Quantité4 pers
Temps de cuisson20-30 min
Retour en haut de page