Producteur : Des savoir-faire multiples

Cécile Blanpied, arboricultriceLes producteurs de fruits, ou arboriculteurs, sélectionnent les variétés les mieux adaptées à leur terroir mais aussi aux goûts des consommateurs. Impliqués depuis de nombreuses années dans la préservation de l'environnement, les professionnels de la filière sont les premiers utilisateurs de techniques de biocontrôle (*) en France. Cela se traduit notamment par une observation quotidienne des arbres avant toute intervention dans le verger.
Les arboriculteurs œuvrent tout au long de l’année en respectant des normes très pointues une réglementation française particulièrement stricte, afin d’offrir la meilleure qualité gustative et d’assurer une qualité sanitaire irréprochable. Nourrir, protéger et récolter les fruits nécessite donc nombreuses compétences et beaucoup d’interventions manuelles tout au long de l’année. De sorte que la filière est fortement créatrice d’emplois et reconnue à l’international pour l’excellence de ses savoir-faire.
(*) Les produits de biocontrôle utilisent les mécanismes et interactions naturelles contre les ennemis des cultures par le recours à des micro/macro organismes, des médiateurs chimiques (phéromones) et des substances naturelles.

Etienne Godan, producteur de légumes

Les producteurs de légumes ou maraîchers cultivent 35 espèces de légumes différentes, réparties sur l’ensemble du territoire. Ils répondent ainsi aux attentes de proximité, de qualité, de goût des consommateurs grâce à leur savoir-faire qui combine de nombreuses techniques de production et pratiques agronomiques de pointe adaptées aux différents terroirs. Les producteurs de légumes doivent aussi faire face aux aléas climatiques et aux attaques de ravageurs pour protéger leurs récoltes dans le respect de l’environnement et de la biodiversité. Véritables chefs d’entreprise, ils mettent également en œuvre des compétences de gestion des ressources humaines et de commercialisation.

La France est le 4ème pays producteur de fruits et légumes en Europe après l’Espagne, l’Italie et la Pologne.
La production s’évalue à environ 8.5 millions de tonnes en 2014 (hors pommes de terre) avec environ 6.5 millions de tonnes à destination du frais (source : Agreste, Ctifl)

- 2 917 556 tonnes de fruits (source Agreste 2015)
- 5 246 903 tonnes de légumes (source Agreste 2015)

Parole de producteur de cerises

"Le métier a changé avec l’arrivée de nouvelles variétés il y a 7 ou 8 ans. Des calibres différents ou bicolores ont modifié les comportements des consommateurs. Il nous faut d’ailleurs déjà planter les variétés de demain.

Pour produire une cerise, il faut un sol approprié, du soleil et de l’eau.

On se dit toujours que le soleil et l’eau viennent du ciel et donc ne coûtent pas d’argent au producteur. Mais pour que le soleil soit bénéfique à l’arbre, donc au fruit, il faut le tailler régulièrement, cela représente environ 130 heures par hectare. C’est un élément important de la conduite du verger. La pluie arrose l’hiver, mais quand elle tombe sur le fruit une fois que celui-ci a commencé à pousser cela peut détruire toute une récole.  Il faut mettre en place des réseaux d’irrigation pour apporter l’eau à bon escient.

Pour finir, il faut en moyenne 8 jours pour récolter une variété de cerises. Il faut 20 cueilleurs à l’hectare, soit 1200 heures de travail. Nous disposons d’un code couleur et d’une jauge de calibre pour compléter le tri des fruits abîmés ou mal formés".

Parole de producteur de carottes

Pour comprendre cette filière et sa production, découvrez Vincent Schieber, qui produit jusqu'à 250 tonnes de carottes par jour, recoltées à la machine sur le massif des Landes de Gascogne. (© Campagnes TV / Interfel)

Pour connaître une autre méthode de récolte, voir également la vidéo de Philippe Jean

Parole de producteur de poires

Découvrez Guillaume Seguin, en Picardie, qui nous expliquera tous les savoir-faire de son métier de producteur de poire. (© Campagnes TV / Interfel)

Rechercher une recette

Retour en haut de page