Bocaux maison : c'est la saison toute l'année
Cuisinez, conservez, dégustez !... et gagnez du temps au quotidien, les jours de flemme ou quand le planning est trop chargé.

Bocal de fondue de légumes d'été au basilic

Vous avez en stock un surcroît de tomates, de courgettes, d’aubergines, d’abricots ou de pêche ? Pour éviter le gaspillage, et conserver vos fruits et légumes durablement tout en préservant leurs saveurs et leurs qualités nutritionnelles, optez pour la mise en bocaux ! Non seulement cette méthode de conservation est très efficace (plusieurs siècles de pratique le prouvent), mais elle permet aussi de savourer toute l’année des fruits et légumes frais qui ne pourraient sinon s’apprécier que quelques semaines par an.

En plus, les bocaux sont très pratiques quand on manque de temps le soir pour préparer à dîner : il suffit d’ouvrir un bocal de ratatouille, de le réchauffer, et le repas est prêt ! Ces derniers temps, les bocaux sont également devenus ultra tendance, depuis qu’ils servent de panier-repas arty pour nos pique-niques ou de contenant chic et pas cher pour une multitude de recettes.

Nos conseils pour une mise en bocaux réussie

Bien adapter le matériel : on s’équipe évidemment de bocaux en verre, dotés de couvercles à visser ou d’un couvercle à monture métallique, fermant à l’aide de rondelles en caoutchouc. On doit avoir également à disposition une marmite, un autocuiseur ou une cocotte-minute pour stériliser les pots. Si l’on prévoit une mise en bocaux massive, on préfèrera alors un stérilisateur. Et pour se rappeler ce que contient chaque bocal (et la période de conception du petit bijou), on pense bien aux étiquettes.

Utiliser de fruits et légumes frais de saison : on conserve ainsi en bocal toutes leurs qualités organoleptiques, dont on pourra profiter ensuite tout au long de l’année. En plein cœur de leur saison, ils sont au top de leur saveur et de leur maturité.

Blanchir les légumes : pour que les légumes gardent allure et croquant, on les fait bouillir jusqu’à 5 minutes avant de les refroidir immédiatement dans de l’eau glacée. Nul besoin de blanchir les légumes – puisqu’ils seront cuits - si l’on les incorpore dans une ratatouille, une soupe ou une sauce tomate destinées à être conservées dans des bocaux.

Le mode de conservation adéquatAbricots au sirop

Les fruits peuvent être conservés dans du sirop de sucre  ou de l’alcool, les légumes dans de l’huile, s’ils sont préalablement cuits, ou du vinaigre, une fois qu’ils ont été dégorgés.

Pour des conservations au naturel : on verse de l’eau bouillante salée sur les légumes déjà disposés dans les bocaux ou de l’eau bouillante sucrée s’il s’agit de fruits. Une méthode de conservation en bocal ultra célèbre : la confiture, superstar de nos petits-déjeuners !

La stérilisation : c’est une étape cruciale et essentielle puisqu’elle permet d’éliminer les bactéries (botulisme) ainsi que les enzymes susceptibles d’empêcher une longue et bonne conservation des fruits et légumes. Pour une stérilisation au top, on commence par stériliser les bocaux vides dans leur totalité, ainsi que les rondelles de caoutchouc et les couvercles (dans l’eau bouillante environ 10 minutes). Une fois les bocaux remplis (jusqu’à 5 millimètres du bord), on les ferme avec soin et on stérilise de nouveau (temps variable selon les produits et le volume à stériliser), en évitant que les bocaux se cognent les uns aux autres : pour cela, on place un torchon entre les pots.

Du côté des confitures et chutneys, la phase 2 de la stérilisation consiste à retourner chaque bocal plein. Quand les bocaux sont froids, on les retourne encore, et au son d’un petit « pop », on aura alors confirmation que la stérilisation s’est déroulée avec succès (avec la chaleur, l’air retenu entre la confiture et le fond du pot est comme « aspiré »).

Le stockage : il est préférable de stocker les bocaux à température ambiante dans un lieu sec et à l’ombre.La durée de conservation : pour des conserves au naturel, au sucre ou au vinaigre, comptez 10 à 12 mois. Si théoriquement la conservation peut durer plus longtemps, le goût des mets faiblit au fil du temps. Pour les conserves à l’huile : 2 mois au réfrigérateur et sans stérilisation ou bien 12 mois si elles ont été stérilisées.

 

Les fruits et légumes des conserves maison

Côté légumes

Les haricots, potirons, carottes, petits pois, endives, artichauts, poireaux, betteraves, épinards, chouxChutney de tomate de Bruxelles, champignons, pommes de terre et autres tomates pelées et épépinées se conservent très bien au naturel. Une fois égouttés, on peut les faire griller au four, sauter à la poêle, au wok (lien vers fiche dédiée) ou bien on peut les incorporer dans des salades ainsi que dans des recettes de cake (lien vers fiche), de gratin (lien vers fiche), de tarte (lien vers fiche) ou de tarte (lien vers fiche). L’ail, le poivron et l’aubergine grillés tout comme les tomates séchées se conservent quant à elles avec de l’huile. Et en faisant mijoter tomates, oignons ou bien carottes avec du vinaigre, du sucre, du sel et des aromates, on peut élaborer de délicieux chutneys. De nombreuses préparation à base de légumes, comme les soupes, les purées, la ratatouille ou la fondue de légumes, se conservent également très bien en bocaux.

Côté fruits 

confiture de fraise maisonTous les fruits à noyaux et à pépins se prêtent aisément à la conservation en bocaux. Les amateurs de saveurs corsées aimeront les conserves de cerise, pruneau, mirabelle, ou framboise à l’alcool (on appelait cela autrefois la confiture de vieux garçon !). Les becs sucrés préfèreront quant à eux probablement les fruits au sirop maison (pêche, abricot notamment).

Quoi de plus réjouissant également que de déguster des fruits d’été gorgés de soleil en plein hiver ? Une fois sortis de leurs bocaux, on les accommode avec du chocolat fondu et des amandes grillées, on les escorte avec d’élégantes meringues (ou autres biscuits), voire une quenelle de glace (nougat, rhum-raisin, vanille, etc.) et le tour est joué ! Voilà un délicieux dessert qui fera à coup sûr des émules.

Et outre la célèbre confiture, n’oublions pas la non moins fameuse compote, grande habituée du bocal. Elles accompagnent des laitages, subliment des tartes au fruit, se savourent simplement sur du pain grillé (oui, même la compote !), etc. On les aime du petit déjeuner au dîner en passant bien sûr par le goûter.

 
Détournement de bocal !
Pour une récup élégante, gourmande et bien pensée

Si les bocaux sont initialement utilisés pour des conservations longue durée, ils peuvent aussi être employés pour des conservations plus éphémères, lorsqu’un pique-nique est prévu et que l’on doit transporter quelques petites douceurs pour le dessert, comme cet adorable gâteau aux fruits rouges ou ce délicieux crumble de rhubarbe et fraise. Jolis, écolos (vive le recyclage et la récup’ !) et permettant une conservation un peu plus longue des plats à emporter, les bocaux sont désormais très prisés des amateurs de déjeuners en mode nomade. Et pour mettre en valeur ses recettes avec une petite touche délicieusement vintage, le bocal, c’est extra. On craque notamment pour ces superbes mini-salades Jar dont le verre sublime les couleurs, ainsi que pour cet alléchant fontainebleau aux fraises façon stracciatella élégamment mis en bocal.

Rechercher une recette

Retour en haut de page