Chacun choisit son chou

Aucun n’a la même tête (de chou). Le brocoli ressemble à un chêne miniature, le chou romanesco à un mini-sapin, le chou-fleur à un bouquet de mariée, le chou pommé, comme son nom l’évoque, à un pomelo vert, le chou de Bruxelles au bébé de la famille des crucifères… En écho à la nature qui semble s’être tant amusée à multiplier les variétés, les cuisines de France et d’ailleurs les accommodent de façons toutes aussi diversifiées. Pour choisir votre recette et savoir comment les cuisiner, crus ou cuits, râpés ou farcis, en salade ou en potée, en garbure ou en gratin, en dips ou en velouté… suivez le guide !

Différents types de choux cuisinés en crudités

Bourrés de vitamine C et d’autres bienfaits, les choux sont les successeurs de choix de vos crudités estivales ! Vous pouvez remplacer le taboulé dans les salades par une semoule de chou-fleur ou de brocoli crus, mixés grossièrement, dans vos salades composées. Ou tester ces originales verrines de salade de chou-fleur cru à la mangue sur une crème de chou-fleur au sésame…  

Pensez aussi au chou blanc pour un coleslaw maison. Cette salade de chou cru et carottes râpés ensemble, brassés dans une mayonnaise au yaourt légèrement sucrée, a été inventée par les premiers colons hollandais en Amérique.

Vous préférez un bowl plus light pour une entrée vitaminée ? Servez-vous du chou kale, qui peut aussi se cuisiner cru : sur une base de riz vinaigré, ses feuilles coupées en lanières feront merveille accompagnées de carottes, noix ou noisettes concassées, graines de sésame et dès de fromage ou tofu caramélisé.

Et pour redécouvrir le chou rouge, osez cette salade de chou rouge à l’orange et aux graines qui joue à la perfection la carte du sucré-salé !

Geste simple : découper un chou-fleur en fleurettes

Des choux dans tous leurs états en plat principal !

Aussi peu calorique que nutritif, le chou est bien sûr votre allié pour affronter la saison froide. Il est facile à cuisiner dans une déclinaison de plats simples et réconfortants, à commencer par la légendaire soupe aux choux !

Chou bien chaud pour l’hiver

Autre succès du best of hivernal des choux : la potée, ou la garbure, sa variante du Sud-Ouest. C’est un plat de chou bouilli avec des viandes grasses (palette de porc, saucisses fumées, lard, confit de canard pour la garbure), puis mijoté avec des carottes, navets, pommes de terre et oignons. Version plus rapide de la potée : le chou braisé, qu’on fait cuire à couvert à la poêle.

Plus rares sont les plats de chou vert au four. L’expérience vous tente ? Voici une recette pour vous, fondante à souhait : ce superbe millefeuille de chou vert et saumon, sauce crème et ciboulette !

Le chou-fleur, en revanche, est célèbre dans sa version gratin. Pour changer un peu, testez cette sublime recette de curry de chou-fleur au lait de coco !

Choux tout doux de Bruxelles

Ils sont mignons comme tout ce qui est petit, mais souffrent d’une réputation… sulfureuse ! On sait bien que leur goût divise. Mais neutraliser l’amertume des choux de Bruxelles n’est pas si difficile : il suffit d’éviter de les cuire trop longtemps… et leur offrir un peu de douceur.

En tarte tatin salée, dorés par un nappage de caramel salé au miel et au vinaigre balsamique à verser dans le fond du moule, ils seront aussi jolis que délicieux ! Voici encore deux recettes qui vont faire tomber les plus difficiles dans leur camp : une tombée de choux de Bruxelles accompagnant son filet de rouget, sauce à l’orange et fenouil ; et une version coquette de la potée avec des choux de Bruxelles au lard fumé !

Le truc en plus pour blanchir le chou

Pour obtenir des feuilles de chou tendres et bien vertes, plongez-les dans l’eau bouillante salée avec une grosse pincée de bicarbonate de soude.

A lire aussi