Choux de Bruxelles

un produit de saison

Tout savoir sur le chou de Bruxelles

Botanique

Nom scientifique
Brassica oleracea (var. gemmifera)
Famille
Brassicacées
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Sous-classe
Dilleniidae
Genre
Brassica
Comment ça pousse ?

Après avoir passé 6 à 8 semaines en pépinière entre la fin mars et la fin avril, les plants sont repiqués entre mai et juin.

Le chou de Bruxelles s’adapte très bien aux climats tempérés puisqu’il croit de façon optimale à 18 °C. S’il résiste facilement au froid, il craint en revanche les périodes de fortes chaleurs. Le mildiou est la maladie qui touche le plus le chou de Bruxelles. Elle peut être évitée en veillant à ce que la plante ne soit pas trop humide. Les pucerons et les chenilles sont aussi de potentiels ennemis.

La récolte du chou de Bruxelles débute dès les premières gelées de septembre jusqu’en à mars, lorsque les “pommes” ont atteint entre 2 et 4 cm de diamètre.

Un peu d'histoire

Le chou de Bruxelles serait un dérivé du chou de Milan. Il doit son nom aux habitants d’une ville voisine de Bruxelles, en Belgique.

Au XVIIème siècle, afin d’optimiser leur rendement, les maraîchers de Saint-Gilles créèrent une nouvelle variété de chou qui se cultivait à la verticale et prenait ainsi moins d’espace.

Très rentable, cette culture se répandit rapidement sur de grands espaces. Elle permit de nourrir la population en forte croissance de Bruxelles et valut aux Saint-Gillois le surnom de « Kuulkappers » (coupeurs de choux).