Mûre

un produit de saison

Tout savoir sur la mûre

Botanique

Nom scientifique
Rubus fruticosus
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Sous-classe
Rosidae
Ordre
Rosales
Famille
Rosaceae
Comment ça pousse ?

Au fil du temps, l’Homme a sélectionné les ronces afin d’obtenir des fruits plus gros et des branches aux épines moins acérées. La ronce utilisée pour ce travail d’amélioration est la Dewberry, d’origine américaine. La mûre cultivée est d’ailleurs parfois encore nommée « ronce américaine » (ou « mûre géante » en raison du volume de ses fruits).

La culture de cette plante très vigoureuse rappelle celle du framboisier.

En France, la culture de la mûre existe, mais à très petite échelle. On la cultive dans le Limousin, au Périgord, en Anjou, mais surtout en Rhône-Alpes.

Un peu d’histoire

Connue depuis des temps immémoriaux, et vraisemblablement originaire des montagnes du Caucase en Asie mineure, la mûre a certainement fait partie du quotidien alimentaire des chasseurs-cueilleurs du Néolithique.

Présent un peu partout, cet arbrisseau vivace, rampant (et piquant !), est souvent considéré comme une plante envahissante.

La mûre s’invite dans la mythologie grecque : elle serait issue du sang des Titans, versé lors de leurs luttes contre les dieux. 

Au XVe siècle, la mûre est consommée en hors-d’œuvre, à la croque, tout simplement.