À retrouver dans
le menu de la semaine
Melon

Tout savoir sur le melon

Botanique

Nom scientifique
Cucumis melo
Famille
Cucurbitaceae
Comment ça pousse ?

Le melon pousse sur une liane rampant le long du sol, à vrilles et à grandes feuilles de couleur bleu-vert. Sa culture se fait par semis de graines.

  • Sous abris chauffés de mi-avril à mai ;
  • sous abris froids de juin à août ;
  • en plein champ de mi-juillet à début octobre. Ce dernier mode représente 51% des surfaces cultivées.
  • Après la pollinisation, les fruits se développent sous le soleil et se gorgent de sucre.

La récolte a lieu selon les différentes variétés et types de cultures. Elle se fait à la main, tôt le matin, aux heures les plus fraîches de la journée pour ne pas l’endommager.

Les fruits sont rapidement acheminés dans des stations de conditionnement. Ils y sont contrôlés puis emballés selon leur calibre, préalablement défini. On contrôle également leur taux de sucre.

Ils sont amenés jusqu’aux étals dans des délais courts.

Un peu d'histoire

Avant de conquérir l’Europe, le melon était cultivé en Egypte cinq siècles avant notre ère. A l’origine, il était consommé comme un légume. Il s’est transformé au fil des siècles pour devenir l’un des fruits les plus prisés en été !

Le melon serait originaire d’Afrique. Les Egyptiens le cultivent déjà 500 ans avant notre ère. Il gagne la Grèce puis Rome vers le 1er siècle, où il est alors consommé comme légume. Il faut dire qu’à l’époque il est petit, peu sucré ; et on le dégustait poivré et vinaigré. Sa saveur et son parfum se sont affinés petit à petit.

Les moines le cultivent pour les papes dans leur résidence d’été de Cantaluppo, à l’époque de la Renaissance. C’est de là que vient l’appellation « Cantaloup ».

A la fin du XVIe siècle, sa culture est largement répandue dans le midi de la France. Il se décline en plusieurs variétés aux noms évocateurs : morin, barbarin, citrolin, muscadin, etc.

Un siècle plus tard, l’Anjou et la Touraine en produisent pour la Cour. La Charente leur emboîte alors le pas pour devenir l’une des plus importantes régions productrices et donner son nom à la variété la plus consommée aujourd’hui.