Clémentine, Mandarine
À retrouver dans
le menu de la semaine

Tout savoir sur la clémentine

Botanique

Nom scientifique
Citrus clementina
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Sous-classe
Rosidæ
Ordre
Sapindales
Famille
Rutaceæ
Comment ça pousse ?
  • Pendant la première moitié de l’année, les arbres sont taillés. Cette phase importante permet de garantir la qualité du fruit.
  • Avant la saison, les terres de l’agrumeraie sont fertilisées et irriguées, le tout dans une démarche raisonnée.
  • La récolte se fait exclusivement à la main, pendant toute la saison. Elle permet de sélectionner les meilleurs fruits avec toute l’attention nécessaire.

Les fruits sont ensuite conditionnés et expédiés moins de 6 jours après la récolte, garantie de fraîcheur optimale pour le produit.

Un peu d’histoire

L’un des fruits préférés des Français a vu le jour il y a un peu plus d’un siècle en Algérie.

L’histoire de la clémentine débute à Oran, au début du XXe siècle. Le père Clément, agronome en Algérie, sème des graines de mandarinier. Et, total fruit du hasard, parmi elles, s’épanouit un arbre complètement différent de ses congénères. Le religieux l’isole et récolte ses fruits : non seulement ils sont plus colorés, mais aussi plus goûteux que ceux de ses mandariniers. Le premier clémentinier est « né » !

Baptisée en 1902

Issu du croisement naturel d’une fleur de mandarinier et du pollen d’oranger, le fruit est baptisé « Clémentine » par la société d’horticulture d’Alger en l’honneur de son créateur.

Le fruit, grâce à sa saveur douce, sa chair sans pépin et sa longue période de commercialisation, se popularise très vite sur les côtes méditerranéennes (Espagne, Maroc, Italie, etc.).

Française depuis 1925

La Corse commence à cultiver la clémentine dès 1925. Mais ce n’est qu’à partir des années 1970 que le petit agrume commence à garnir les étals des marchés.

En savoir plus Clémentines de Corse