À retrouver dans
le menu de la semaine

Tout savoir sur la patate douce

Botanique

Nom scientifique
Ipomoea batatas
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Sous-classe
Asteridae
Ordre
Solanales
Famille
Convolvulaceae
Comment ça pousse ?

La culture de la patate douce est relativement aisée. Si elle s’adapte à tous les terrains, elle craint surtout les températures trop basses et le manque d’eau.

  • Plus facile à mener que celle des céréales, la culture de la patate douce s’adapte notamment aux climats arides et aux sols pauvres.
  • Elle préfère néanmoins des sols profonds, bien irrigués et riches en humus. La patate douce est plutôt exigeante en eau.
  • Elle n’aime pas le froid : sa végétation ne démarre qu’au-dessus de 15 °C et elle se développe idéalement autour de 25 °C. Elle n’a donc pas rencontré de terrain très favorable en France, si ce n’est en Provence et en Languedoc-Roussillon, où le semis se fait à partir du mois d’avril.
  • La récolte s’effectue 4 à 6 mois plus tard, quand les feuilles commencent à dessécher.
  • Les longues tiges rampantes de la plante peuvent atteindre 5 mètres !

Un peu d'histoire

Probablement originaire d’Amérique centrale, la patate douce est un légume chargé de mystères. Régulièrement confondue avec la pomme de terre, elle ne lui ressemble pourtant pas tant que ça.

  • Mystérieux tubercule, la patate douce nous cache encore ses origines. Ramenée par Christophe Colomb en Europe, elle était déjà cultivée dans l’Amérique tropicale et en Polynésie.
  • Des études archéologiques ont révélé sa présence au Pérou 8 000 ans avant notre ère, mais rien n’indique qu’elle était domestiquée.
  • On la cultivait en Inde avant le XVIe siècle.
  • Elle n’est présente en France que depuis 1750.