À retrouver dans
le menu de la semaine
Mangue

Tout savoir sur la mangue

Botanique

Nom scientifique
Mangifera indica
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Sous-classe
Rosidae
Ordre
Sapindales
Famille
Anacardiaceae
Comment ça pousse ?
  • En hiver et au printemps, les fruits consommés en France proviennent d’Afrique. Le reste du temps, ils viennent principalement d’Amérique du Sud, d’Israël, ainsi que d’Asie.
  • Les densités de plantation varient en fonction du climat et de la vigueur de l’arbre. Elles peuvent aller de 100 arbres/ha à 400 arbres/ha.
  • Depuis quelques années, la production mondiale de mangues s’est considérablement accrue, grâce à l’apparition de nombreux nouveaux pays producteurs.
  • Mais cultiver des mangues reste un travail difficile, notamment car le fruit attire de nombreux insectes et champignons. En réponse, les producteurs  sélectionnent des variétés résistantes. D’autres pratiquent la polyculture, notamment en Inde, où les manguiers côtoient d’autres arbres fruitiers, des légumineuses et divers légumes.

Un peu d’histoire

La mangue est originaire des forêts de l’Inde, pays où le manguier pousse encore à l’état sauvage. Cet arbre au feuillage persistant et à la fructification généreuse est vénéré par les Hindous. Et c’est son ombrage que le Bouddha choisit pour méditer des journées entières sur la destinée de l’Homme.

Cultivé depuis plus de 4 000 ans, le manguier s’est rapidement diffusé dans le monde entier : dès le XVIe siècle, les Arabes l’introduisent en Afrique, et les Portugais l’implantent en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Aujourd’hui, la mangue est cultivée dans tous les pays tropicaux du globe. On en connaît plusieurs centaines d’espèces différentes, dont quelques-unes seulement sont commercialisées.

Connue depuis longtemps au Royaume-Uni à travers des plats d’inspiration indienne, la mangue n’apparaît que tardivement sur les tables françaises, où elle reste longtemps cantonnée aux repas de fêtes. Rare et chère, la mangue était encore considérée comme un produit de luxe dans les années 1970.

Auparavant, la mangue n’était utilisée qu’en dessert. Arrivée voici 25 ans avec la vague de la « nouvelle cuisine », le fruit est entré dans des préparations salées. Il s’accommode désormais aussi bien à la chinoise, au wok ou compotée dans les chutneys.