Carte d'identité

L’anone est un curieux fruit exotique, aux nombreuses variétés, qui couvre les étals français dès la fin de l’automne. Sa chair, quant à elle, couvre vos besoins en énergie.

Les saveurs fines et surprenantes de sa chair comblent votre gourmandise tout au long de la saison hivernale.


En bref

  • Une anone pèse de 200 grammes à 2 kg selon la variété. Son écorce vert tendre rappelle un peu l’artichaut. La peau du fruit vire au noir lorsqu’il est mûr.
  • L’anone est très riche en glucides, mais également en vitamine C et en fer. Sa chair goûteuse vous apporte ainsi de l’énergie tout l’hiver.
  • L’anone se déguste principalement crue, à même la coque du fruit. Sa chair délicate et parfumée est aussi délicieuse en sorbets, jus et autres mousses de fruit. Frite ou en beignet, l’anone accompagne également vos recettes salées.
  • Originaire d’Amérique tropicale et subtropicale, l’anone s’est aussi implantée en Asie, dans les Antilles et dans le bassin méditerranéen. Ces derniers fournissent les étals français tout l’hiver.

avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
janv.
févr.
mars
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

Les varietes

Le terme anone ne définit pas un, mais plusieurs fruits, semblables d’apparence… mais aux saveurs bien différentes. Les trois principales anones disponibles sur le marché français sont : la chérimole, la pomme-cannelle et le corossol épineux.


La Chérimole

  • Robe : Sa forme de gros cœur est recouverte d’une écorce veloutée vert tendre, décorée d’écailles plus ou moins prononcées.
  • Production : Il s’agit de la variété la plus connue et la plus appréciée en France. L’Espagne, l’Afrique du Nord et Israël en fournissent de septembre à janvier, le Chili et le Pérou les mois suivants.
  • En bouche : La pulpe blanche, crémeuse et fondante, renferme quelques petites graines noires. Sa saveur en bouche rappelle à la fois la fraise, l’ananas et la vanille.
  • Préparations préférées : à la croque ou dans une salade de fruits exotiques.

La Pomme-cannelle

  • Robe : Un peu plus petite que la chérimole, la pomme-cannelle évoque par sa forme la pomme de pin. À maturité, ses mamelons verts se couvrent d’une sorte de poudre blanche.
  • Production : Originaire d’Amérique tropicale, elle fut introduite en Asie par les Portugais, puis cultivée dans les colonies africaines des Anglais et des Français.
  • En bouche : Très sucrée, sa saveur oscille entre le goût très aromatique du clou de girofle et la texture crémeuse et veloutée de la pâte d’amande… et pas du tout celle de la cannelle !
  • Préparations préférées : à la croque ou dans une salade de fruits exotiques.

Le Corossol épineux

  • Robe : Ce fruit très lourd (jusqu’à 5 kg) est recouvert d’une écorce hérissée de pointes. À maturité, la peau du corossol vire du vert au noir et dégage une forte odeur de térébenthine.
  • Production : Originaire de Colombie et cultivé dans toute l’Amérique subtropicale.
  • En bouche : Sa pulpe fibreuse évoque tour à tour le cassis et la pêche, avec une pointe acidulée.
  • Préparations préférées : en sorbet ou jus de fruit, principalement.

Choisir et conserver

Pour bien sélectionner ce fruit exotique qu’est l’anone, faites confiance à vos sens ! L’anone est un fruit fragile, qui se conserve au frais, pour une durée très limitée.


Trouver le bon produit

Le choix d’un fruit exotique mûr peut être déroutant, surtout quand les signes de maturité sont différents de ceux auxquels on est habitué ! Voici quelques conseils pour choisir vos anones :

  • La peau verte de l’anone fonce à maturité, jusqu’à devenir presque noire. Veillez à ne pas la choisir trop foncée, signe que la chair a déjà dépassé le stade de consommation.
  • Fiez-vous également à la texture du fruit. Il doit être souple, voire légèrement mou sous les doigts.

… et bien le conserver

L’anone est un fruit très fragile, sensible aux chocs, surtout quand il est arrivé à maturité. Il se conserve entre 24 et 48 h dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Si vous ne pouvez la consommer de suite, l’anone supporte très bien la congélation. Mais il est préférable de la transformer au préalable en sorbet, vous conserverez ainsi toute la saveur du fruit.

Bien cuisiner

Les fruits ne sont pas légion pendant la saison hivernale. Disponible à cette période, l’anone et ses différentes saveurs se prêtent très bien à toutes sortes de préparations sucrées – et même salées – toujours gourmandes !


En un tour de main

Pour consommer votre anone, chérimole, pomme-cannelle ou corossol :

  • munissez-vous simplement d’un couteau tranchant et coupez le fruit dans le sens de la longueur,
  • retirez les graines noires, non comestibles,
  • la pulpe se retire très facilement de sa coque. Vous pouvez alors la couper en dés, en bâtonnets ou encore la déguster à même le fruit à la petite cuillère !

Les modes de cuisson

Parmi les différentes variétés d’anones, seul le corossol épineux se prête à la cuisson. Ce fruit un peu fibreux mais très parfumé est délicieux frit ou servi en beignet.

En fonction de la taille et de l’épaisseur des tranches ou des bâtonnets que vous aurez découpés, plongez votre anone environ 5 min dans un bain de friture bien chaud.

Mariages et assortiments

L’anone couvre une palette de saveurs très vaste. Ainsi, toutes les variétés ne se marient pas avec les mêmes ingrédients.

 La pomme-cannelle sera délicieuse avec :

  • de l’avocat,
  • des fruits de mer (crevettes),
  • du yaourt,
  • des épices (curry).

Le corossol épineux accompagne parfaitement :

  • la viande (porc),
  • le poisson.

La pulpe goûteuse de la chérimole se déguste simplement crue, mais accompagne parfaitement des desserts gourmands à base :

  • de chocolat,
  • de noix,
  • d'autres fruits en salade.

Astuces anti-gaspi

Récupérez les graines noires non comestibles. Concassées et macérées dans un peu d’eau, elles constituent un excellent insecticide 100 % biologique !

Sur la balance

anone balance

Nutrition et bienfaits

Riche en sucres, l’anone apporte à la fois vitamines et minéraux. Sa richesse en vitamine C (100 g de fruit couvrent 25 % des besoins quotidiens) vous donne de l’énergie tout l’hiver et aide à absorber le fer qu’elle contient également.


À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 101
Protides (mg pour 100 g) 1,70
Glucides (g pour 100 g) 25,2
Lipides (g pour 100 g) 0,6
Vitamines
Vitamine B6 (mg pour 100 g) 0,22
Vitamine C (mg pour 100 g) 19,2
 Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 382
Magnésium (mg pour 100g) 18
Oligoéléments
Béta-carotène (mg pour 100 g) 18

En plus de sa haute teneur en glucides, l’anone est riche :

  • en calcium (30 mg/100 g en moyenne),
  • en fibres (2,4 g/100 g en moyenne).

Source : Workout Factory

Le coin des curieux



Comment ça pousse

L’anone est originaire d’Amérique tropicale et subtropicale. À l’état sauvage, elle pousse à une altitude comprise entre 1 300 et 2 600 m. Les Européens l’introduisirent dans les Antilles et en Asie au XVIIe et XVIIIe siècles. À l’heure actuelle, de grands vergers s’étendent en Espagne, à Madère, au Liban et en Israël.


Chez le producteur

  • L’anone est un arbre qui mesure entre 3 et 7 m. Les plus jeunes rameaux sont couverts d’une sorte de duvet rougeâtre.
  • Il fructifie 3 ou 4 ans après sa plantation.
  • La culture de l’anone réclame très peu d’eau mais le sol doit être suffisamment drainé.
  • Les fleurs qui couvrent l’arbuste sont hermaphrodites. La fécondation des fleurs dans les vergers nécessite la main de l’homme.
  • La récolte a lieu 5 à 8 mois après.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Annona

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Sous-classe : Magnoliidæ
  • Ordre : Magnoliales
  • Famille : Annonaceæ