Tout savoir sur l’amande

Botanique

Division
Prunus armeniaca
Classe
Angiospermæ
Sous-classe
Dicotylédones
Ordre
Rosidés
Famille
Rosaceæ
Comment ça pousse ?

L’étape la plus délicate de la culture des amandiers est la pollinisation. Un arbre porte une moyenne de 30 000 fleurs qui, même fécondées, ne donneront pas nécessairement des amandes. Pour faciliter ce travail, les producteurs installent très souvent des ruches à proximité du verger.

La récolte a lieu en deux temps :

  • Les amandes fraîches sont cueillies en juillet, avant complète maturité du fruit. Fragiles, elles ne sont récoltées qu’en petites quantités et proposées sur les marchés pendant 1 mois ou 2.
  • Les fruits restants sont récoltés à la mi-septembre.

 

Le ramassage est entièrement mécanisé : un vibreur secoue les arbres pour faire tomber les amandes.

  • La coque et le brou sont ensuite retirés, puis les amandes sont triées et séchées pour assurer leur conservation.

Un peu d’histoire

Originaire d’Iran pour certains, de Palestine pour d’autres, l’amande se répand rapidement en terre d’Égypte par le biais des Hébreux et en Europe par celui des Grecs. Ces derniers apprécient tellement ce petit fruit craquant et savoureux qu’ils le font connaître aux Romains qui l’implantent à leur tour rapidement dans la péninsule italienne.

Un commerce florissant

En Europe, l’amande est commercialisée à partir du Moyen-Âge et séduit le palais des Français. Les amanderaies fleurissent dans le Midi dès le XVIe siècle, pour devenir, aujourd’hui, l’un de nos délices préférés..