Patate douce

Patate douce

Choisir et conserver

La patate douce n’est pas un légume particulièrement fragile. Vous pouvez la choisir en confiance en surveillant un ou deux détails. Si vous ne la mangez pas en rentrant du marché, veillez à la conserver dans de bonnes conditions.


Trouver le bon produit

  • Prenez une patate douce en main, elle doit être ferme et lourde. Sa peau est naturellement marquée, mais veillez à ce qu’elle ne soit pas tachée ou clairement abîmée.
  • Au nez, aucune odeur marquante ne doit vous perturber.
  • Pas trop biscornue : la forme ne change rien à la saveur, mais ce sera plus facile à peler avec un économe…

 

 


air libre

… et bien le conserver

  • Un endroit sec, frais et bien aéré pour éviter la germination.
  • Attention, la patate douce se conserve moins bien et moins longtemps que la pomme de terre.
  • Dans certaines îles du Pacifique, elles sont séchées en rondelles, après avoir été cuites.
  • Gardées dans des bocaux, elles ressortent pour parfumer des ragoûts.

Emballé, c’est pesé

  • Présentées en vrac dans des cagettes, les patates douces sont vendues au poids.

Le saviez-vous ?

Les feuilles de la patate douce se mangent aussi : simplement, comme des épinards ! Attention, on parle bien des feuilles de la patate douce, car celles de la pomme de terre sont toxiques.

Rechercher une recette

Retour en haut de page