Calendrier Se connecter

Tout savoir sur la noix

Botanique

Nom scientifique
Juglans regia
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Ordre
Juglandales
Famille
Juglandaceæ
Comment ça pousse ?
  • Le noyer est un arbre à la croissance rapide, qui peut atteindre jusqu’à 25 m. Il faut attendre 5 ou 6 ans avant qu’il ne produise des noix.
  • Au moment de la germination, la coque s’ouvre en deux valves. Le fruit consommé est donc la graine du fruit, enfermée dans son propre noyau.
  • La récolte des noix fraîches débute à la mi-septembre. Elles sont vendues non séchées et resteront sur les étals moins de 2 mois.
  • Aux premiers jours d’octobre sont recueillies les noix sèches. Libérées du brou qui les maintiennent sur l’arbre, elles n’ont plus qu’à être ramassées directement sur le sol.
  • Avant la commercialisation, les noix sont lavées puis séchées.

Un peu d’histoire

Apparue il y a des millénaires, la noix a disparu de France avant de revenir et de prospérer sous le climat généreux du Dauphiné et du Périgord.

Les origines de la noix sont assez obscures. Certains botanistes affirment qu’elle proviendrait de nos contrées, reliquat des productions végétales de l’ère tertiaire. En Ardèche, une découverte a validé cette hypothèse : une noix de plus de 8 millions d’années a été retrouvée lors de fouilles archéologiques. Elle était consommée par l’homme de Cro-Magnon dans le Périgord il y a 17 000 ans !

Après sa disparition de nos contrées, le noyer aurait été réintroduit grâce à des souches venues des Balkans ou de la zone himalayenne.

Au XIIIe siècle, la noix prospère de nouveau dans le Dauphiné et le Périgord. Elle fait d’ailleurs la prospérité de cette dernière région. L’huile de noix, aussi précieuse que l’or, sert aussi bien à éclairer les modestes logements que les gigantesques cathédrales. Elle fournit également les peintres et les élégantes, qui soignent leur corps avec.

Le commerce de la noix prospère à partir du XVe siècle et ne s’est pas encore tari jusqu’à aujourd’hui.