Carte d'identité

Chaque année au printemps, les fraises font leur retour sur les étals, et ce pour notre plus grand plaisir ! Elles redonnent des couleurs à nos assiettes, émoustillent nos papilles… et surtout nous apportent une bonne dose de vitamines et d’antioxydants. Peu caloriques, elles peuvent même se consommer sans modération. Il ne vous reste plus qu’à trouver la variété la plus à votre goût…


En bref

  • Une fraise pèse 10 grammes en moyenne. Selon les variétés, sa robe peut être rouge ou orangée et sa chair sucrée ou acidulée.
  • Principalement consommée crue, la fraise peut également se prêter à des cuissons rapides à la poêle ou au four en papillote. Elle se cuisine volontiers, que ce soit en version sucrée ou en version salée. Tentez l’expérience, vous ne serez pas déçus !
  • La fraise est l’un des fruits qui contient le plus de vitamine C. À l’approche des beaux jours, elle prend ainsi le relais des agrumes pour recharger vos batteries. Comme tous les fruits rouges, elle est, par ailleurs, dotée d’un excellent pouvoir antioxydant. Peu calorique, vous pouvez en manger sans compter.
  • Le cœur de saison de la fraise se situe entre fin mars et juin ; certaines variétés continuent à approvisionner le marché tout l’été puis les remontantes prennent le relais jusqu’en novembre.

déc.
janv.
févr.
mars
avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

En quelques chiffres

fraise productionProduction (à destination du frais, hors transformation)

  • France : environ 53 000 tonnes [1]

Essentiellement en :

- Aquitaine: 37%

- Provence-Alpes Côte-d’Azur: 11%

- Rhône-Alpes: 9,5%

Et aussi dans le Centre, en Pays de la Loire, en Bretagne et en Languedoc-Roussillon.

  • Europe : 1,1 millions de tonnes [2]

La France n’est qu’un petit producteur au niveau européen (5% de la production, contre 25% pour l'Espagne).


Consommation

Neuvième fruit le plus consommé par les Français en volume. [3]
Par an et par ménage : 2,8 kg [4] (selon l'INSEE, un ménage représente 2,3 personnes).

[1] Agreste - Moyenne 2010-2014
[2] Eurostat - Moyenne 2009-2014
[3] Kantar Worldpanel - Moyenne 2012-2014
[4] Kantar Worldpanel, consommation à domicile en 2014

Les varietes

Sur les étals se trouvent de nombreuses variétés de fraises. Formes, couleurs, saveurs… : chacune rivalise d’ingéniosité pour vous plaire. Pour trouver votre préférée, un seul moyen : les goûter !


Les variétés sucrées et acidulées

La Gariguette

Relativement récente sur le marché, la Gariguette est aujourd’hui la star des fraises grâce à sa finesse et à ses qualités gustatives. 73 % des Français la connaissent !

  • Robe : La Gariguette est rouge vermillon. Elle est plutôt de taille moyenne, fine et allongée.
  • Production : Elle est produite dans la France entière et est disponible de mars à mi-juin.
  • En bouche : Juteuse et fondante, la Gariguette libère des arômes sucrés et acidulés.

La Ciflorette

La Ciflorette est une variété très appréciée, disponible dès le mois de mars.

  • Robe : La Ciflorette est de forme allongée et sa couleur varie de l’orangé au rouge brique.
  • Production : Cultivée dans le sud de la France, elle est disponible de mars à juillet.
  • En bouche : Sa chair fine, juteuse, est riche en saveurs et très sucrée.

Les variétés sucrées

La Cléry

La Cléry est une variété récente originaire d'Italie.

  • Robe : La Cléry présente une robe de couleur rouge cardinal, avec une forte brillance.
  • Production : Elle est produite dans le Sud-Est et le Sud-Ouest de la France. Elle est disponible de mars à mai.

La Darselect

La Darselect fait partie des fraises dites « rondes ».

  • Robe : La Darselect est de couleur rouge clair.
  • Production : Elle est produite dans le Sud-Ouest, le Rhône-Alpes et le Val-de-Loire. Elle est disponible d’avril à juin.
  • En bouche : Ferme et juteuse, la Darselect est sucrée, aromatique.

Les variétés à parfum des bois

La Charlotte

Fraise préférée des enfants, la Charlotte est une variété remontante (qui produit des fleurs plusieurs fois dans la saison).

  • Robe : La Charlotte est reconnaissable à sa forme de cœur et à sa couleur rouge vif.
  • Production : Elle est produite dans le Sud-Ouest, le Val de Loire et en Rhône-Alpes, de mai à novembre.
  • En bouche : A la fois juteuse et sucrée, la Charlotte offre une chair tendre au parfum de fraise des bois

La Mara des Bois

La Mara des Bois rappelle, elle aussi, le goût de la fraise des bois. Ses qualités gustatives peuvent être appréciées pendant une bonne partie de l’année.

  • Robe : La Mara des Bois est de couleur rouge clair.
  • Production : Elle est cultivée dans la France entière. Elle est disponible de mi-mai à octobre.
  • En bouche : Juteuse, la Mara des Bois est sucrée à très sucrée, très parfumée, très aromatique (arômes musqués).

Choisir et conserver

Fragiles et délicates, les fraises sont principalement vendues en barquette. Que cela ne vous empêche pas de sélectionner le meilleur produit ! Observez, sentez… et mangez-les vite. Elles ne se conservent pas longtemps. 


Trouver le bon produit

Voici quelques conseils pour bien choisir vos fraises :

  • Tout d’abord, privilégiez les variétés de saison.
  • Les fruits doivent être brillants, de couleur uniforme, avec une collerette et un pédoncule bien verts. En revanche, ne vous laissez pas influencer par la taille et l’intensité de la couleur : celles-ci dépendent de la variété et non de la qualité de la fraise.
  • Le parfum qui se dégage des fruits est aussi très important. N’hésitez pas à les humer à travers leur emballage et à faire confiance à votre odorat. Pensez également à vérifier qu’il n’y a pas de fruits écrasés au fond de la barquette.

… et bien le conserver

L’idéal est de déguster les fraises sitôt le retour du marché. On peut cependant les conserver 48 heures au frais, entières, non équeutées, dans leur barquette. Pour qu’elles délivrent tous leurs parfums, sortez-les du réfrigérateur 20 min avant de les déguster.

Si vous avez acheté plus de fraises que vous ne pourrez en manger, préparez des confitures, des coulis ou des glaces. Mais évitez la congélation.

Les signes extérieurs de qualité

label bleuSur les étals, vous avez peut-être déjà vu les appellations Fraises du Périgord ou Fraises de Nîmes.

Elles bénéficient d’une IGP : l’indication géographique protégée désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions bien déterminées ; c’est un signe européen qui protège le nom d’un produit dans toute l’Union européenne.

La fraise peut également arborer le fameux Label Rouge !

Le Label Rouge est un signe national qui désigne des produits qui, par leurs conditions de production ou de fabrication, ont un niveau de qualité supérieur par rapport aux autres produits similaires habituellement commercialisés.



Bien cuisiner

Sucrée ou salée, crue ou cuite, cuisiner la fraise n’a qu’une limite ou presque : celle de votre imagination ! Suivez nos conseils et laissez-la vous surprendre… en toute simplicité.


En un tour de main

  • Avant toute chose, commencez par laver les fraises. Pour cela, placez-les dans une passoire, sous un filet d’eau ou sous le jet d’une douchette. Surtout, ne les laissez pas tremper. Elles se gorgeraient d’eau et perdraient de leur saveur.
  • Retirez ensuite la collerette verte, et non pas avant, avec la pointe d’un couteau. Puis, taillez les fruits à votre goût (en dés, en quartiers…) ou laissez-les entiers.

Les modes de cuisson

Les fraises sont souvent consommées crues. Mais elles se prêtent aussi aux cuissons rapides. Quelques conseils :

  • Pour confectionner coulis et confitures, les fraises doivent être cuites à température douce : 10 à 15 minutes à la casserole pour un coulis, 25 minutes au confiturier.
  •  Vous pouvez également les chauffer au four, protégées sous une pâte (feuilletée, à beignet, brick, etc.) ou dans une papillote de papier sulfurisé. Comptez alors 5 minutes de cuisson (th. 8, 240° C).
  • Les fraises peuvent aussi être très rapidement poêlées au beurre.

Miam !

Envie de profiteroles aux fraises ? Décalottez des chouquettes, garnissez-les d’une ou plusieurs fraises et remplissez les interstices de chantilly. Refermez ensuite à l’aide du chapeau découpé et servez avec une boule de glace.

Mariages et assortiments

Les fraises savent s’adapter à toutes vos envies. Savourez-les aussi bien :

  • natures, au sucre, avec du fromage blanc ou des feuilles de menthe, ou encore saupoudrées de poivre vert qui relève leur arôme,
  • façon Melba, avec une boule de glace à la vanille et des amandes effilées, 
  • en tarte, en mousse, en tiramisu, en sorbet, etc.

Vous pouvez également les cuisiner en version salée. Par exemple, faites-les revenir rapidement à la poêle avec un fond d’huile d’olive. Parfumez-les de poivre, de basilic ciselé et d’un filet de vinaigre balsamique. Puis servez sur un lit de salade verte, avec ou sans mozzarella… Vous verrez : c’est facile, rapide et délicieusement déroutant !

Le conseil du chef

« Lavez les fraises avant de les équeuter et de les couper. Elles garderont ainsi toutes leurs saveurs et leurs vitamines. »

Sur la balance

fraise poids

Le coin des parents

6

Question desserts, les enfants sont plus souvent chocolat que fruits. Et si on mariait les deux ? Avec les fraises, il est en effet possible de réaliser des recettes originales, comme par exemple des sucettes de fraises au chocolat. Pour cela, rien de plus simple :

  • faites fondre du chocolat noir à pâtisserie au bain-marie,
  • piquez des fraises entières au bout de piques en bois solides,
  • trempez les fraises une par une dans le chocolat légèrement refroidi.
  • Plantez ensuite les « sucettes » sur une plaque de polystyrène et placez-les au réfrigérateur pendant au moins une heure. On vous le garantit : vos jeunes gourmands auront bien du mal à attendre !

Les plus petits apprécieront, quant à eux, les jus de fraises et les compotes.

Nutrition et bienfaits

La fraise est l’un des fruits les moins caloriques. Il est également l’un des mieux dotés en vitamine C.


Le petit plus bien-être

On trouve aussi, dans les fraises, des traces d’acide salicylique : un constituant essentiel de l’aspirine. Certains prétendent qu’elles ont un effet contre les rhumatismes. Mais rien n’est prouvé !

À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 34,9
Protéines (g pour 100 g) 0,65
Glucides (g pour 100 g) 6,14
Lipides (g pour 100 g) 0,18
Vitamines
Vitamine C (mg pour 100 g) 67,4
Vitamine B9 (µg pour 100 g) 70,5
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 171
Calcium (mg pour 100 g) 13,1
Magnésium (mg pour 100g) 14,1
Phosphore (mg pour 100 g) 23,4
Oligoéléments
Iode (µg pour 100 g) 0,9
Sélénium (µg pour 100 g) < 10

 

Riche en vitamine C, la fraise est également source de vitamine B9 et de manganèse.

Source: CIQUAL 2016

 

Pour plus d'information sur la composition nutritionnelle de ce produit, rendez-vous sur le site d'Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes)

Le coin des curieux

Le plaisir de manger des fraises ne date pas d’hier. En revanche, les grosses fraises rouges que nous connaissons aujourd’hui ne sont arrivées en France qu’au 18e siècle.


Un peu d'histoire

La fraise (Fragaria vesca) doit son nom à son parfum exquis, sa « fragrance ».

Dès la plus haute antiquité, elle pousse à l’état sauvage en Amérique, en Asie ainsi qu’en Europe occidentale. Les Romains en font des masques de beauté.

En France, il faut attendre le Moyen-Âge avant que la fraise des bois n’investisse vraiment les jardins et les potagers. Plus tard, à la Renaissance, les femmes commenceront à la déguster avec de la crème, et les hommes avec du vin.
Mais les grosses fraises que nous connaissons aujourd’hui ne feront leur apparition en France qu’en 1713, grâce à un officier de marine du nom de Frézier. Celles-ci sont issues d’un croisement entre des fraises chiliennes et des fraises d’Amérique du Nord.



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

La fraise n’est pas véritablement un fruit. En effet, la partie rouge et charnue n’est que le réceptacle de la fleur. Les fruits, ce sont ces petits grains jaunes, parsemés à la surface : les akènes.

Comment ça pousse

La France produit près de 50 000 tonnes de fraises chaque année. Face à leurs succès, cela n’est pourtant pas suffisant…


Chez le producteur

  • En France, la fraise est principalement cultivée en Aquitaine (Lot-et-Garonne et Dordogne) et en Rhône-Alpes (Isère et Rhône). À elles seules, ces deux régions couvrent plus de 50 % de la production nationale. Viennent ensuite le Midi et le Val-de-Loire. La production sous serres est en constante augmentation.
  • La fraise française est récoltée à la main dès les premiers jours du printemps. Les fraisiers, qui peuvent avoir plusieurs cycles de fructification (on parle alors de variétés remontantes), ainsi que le panachage de variétés, permettent aux producteurs de commercialiser des fruits jusqu’aux premières gelées.
  • Pour satisfaire la demande des consommateurs, l’offre française est complétée en début de saison par des importations venant d’Espagne et du Maroc. Et en fin de saison, par des importations de Belgique et d’Allemagne.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Fragaria

  • Ordre : Rosales
  • Famille : Rosales

En savoir plus