Etiquetage

Règles d’étiquetage des fruits et légumes au stade de détail

Depuis le 1er juillet 2009, 10 «normes spécifiques» :
pomme, poire, pêche/nectarine, fraise, kiwi, raisin de table, agrumes ( oranges, citrons, clémentines), poivron, salades (laitues, chicorées frisées et scaroles) et tomate
+ 1 «Norme de commercialisation générale»
( = caractéristiques minimales)
En annexe I du R. (CE) N1221/2008

Mentions obligatoires :
- Nature du produit
- Pays d’origine (ou zone de provenance pour les bananes) en caractères de même taille
  que ceux indiquant le prix
- Prix

Exemple d’étiquetage normes spécifiques pomme

 

Exemple d’étiquetage normes spécifiques salades

 

Le prix est indiqué au poids ou à la pièce. L’inscription d’une équivalence au kg n’est pas obligatoire pour les produits vendus en vrac. Le prix peut donc correspondre à un grammage différent de 1 kg (prix «les 100 g », « les 500 g », « les 2 kg »…

Tous les F&L peuvent être vendus à la pièce. Exception pour les fruits trop petits pour être vendus à la pièce et présentés à la vente en barquette sans protection.
Ex : petits fruits rouges –ces produits ne sont pas considérés comme préemballés et bien vendus en vrac, le prix au kg est bien obligatoire.

Catégorie : Extra, ou I, ou II. : cette mention n’est obligatoire que pour les produits soumis à norme spécifique (et vendus hors de l’exploitation agricole)
Traitement après récolte : cette mention est obligatoire uniquement pour la pomme de terre (hors bio).

Calibre : cette mention est facultative, sauf pour la pomme de terre.

 

Les titres restaurant permettent d’acheter les fruits et légumes

Depuis 2010, tous les fruits et légumes, qu’ils soient, ou non, directement consommables peuvent être achetés dans les commerces de détail grâce aux titres restaurant
(Loi Modernisation Agricole et décret N 2010-1460).

 

L'étiquetage en vidéo

Extrait de la vidéo "du champ au fourneau"

Rechercher une recette

Retour en haut de page