Comment ça pousse

Le châtaignier prospère dans les zones montagneuses. C’est parfois la seule culture possible dans ces régions, quand le terrain présente une pente importante.


Chez le producteur

  • L’hiver, après la récolte, les sols sont nettoyés pour éviter leur contamination. Bogues vides et châtaignes restées au sol sont brûlées ou ingérées par les troupeaux. Les arbres sont élagués : les branches peu productives ou malades sont coupées.
  • Au printemps, des branches d’arbres sauvages ou récemment coupés, sélectionnés pour leur résistance, sont greffées pour créer de nouvelles espèces nobles.
  • La pose des filets en été permettra la saison venue de ramasser plus facilement les fruits, spécialement dans le cas de terrains très pentus.
  • La récolte des fruits, de la mi-septembre à la fin octobre, démarre dès leur chute au sol. Elle se fait le plus souvent à la main, mais tend depuis peu à se mécaniser.
  • Après le ramassage :
    • Les châtaignes passent au pré-trempage et au tri. Les fruits percés et abîmés sont jetés.
    • Elles sont ensuite séchées, soit quelques minutes en soufflerie tiède, soit sur claies pendant 2 à 5 jours.
    • La conservation avant mise en vente se déroule en chambre froide ou en atmosphère contrôlée, la richesse en sucres du fruit le rendant particulièrement fragile.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Castanea sativa

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Sous-classe : Hamamelidæ
  • Ordre : Fagales
  • Famille : Fagaceæ

En savoir plus

Rechercher une recette

Retour en haut de page