Le coin des curieux

Les premières pousses d’amandiers virent le jour en Asie Mineure, il y a plusieurs millénaires.


Un peu d'histoire

Originaire d’Iran pour certains, de Palestine pour d’autres, l’amande se répand rapidement en terre d’Égypte par le biais des Hébreux et en Europe par celui des Grecs. Ces derniers apprécient tellement ce petit fruit craquant et savoureux qu’ils le font connaître aux Romains qui l’implantent à leur tour rapidement dans la péninsule italienne.

Un commerce florissant

En Europe, l’amande est commercialisée à partir du Moyen-Âge et séduit le palais des Français. Les amanderaies fleurissent dans le Midi dès le XVIe siècle, pour devenir, aujourd’hui, l’un de nos délices préférés.



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

  • On tire de l’amande une huile très riche, réputée pour ses vertus cosmétiques sur peaux sèches. Elle atténue également les rougeurs et les irritations, notamment chez le nourrisson.
  • L’étymologie même du mot amande démontre les qualités et les vertus de ce fruit savoureux. Il vient en effet du grec amygdalon et du latin amandula qui signifient don divin, bien rare et précieux.
  • Les bienfaits de l’amande ne sont plus à démontrer ! En Provence, on dit « sain comme une amande », le fruit étant devenu un référent de qualité. L’expression « il faut casser le noyau pour avoir l’amande » signifie, quant à elle, que le plaisir demande toujours un minimum d’effort !
  • Symbole du printemps, l’amandier a même une légende grecque qui lui est dédiée ! Se croyant délaissée par l’homme qu’elle aimait, parti en voyage, Phyllis, fille du roi de Thrace, mit fin à ses jours. Elle se transforma instantanément en un amandier aux branches dénudées. À son retour, son amant ne put que constater le drame et enlaça tendrement l’amandier. Ce dernier se couvrit alors de quantité de fleurs blanches très parfumées.

 

 

Rechercher une recette

Retour en haut de page