Le coin des curieux

Raffinée, l’asperge est restée pendant longtemps un légume cher. En France, elle est plus accessible depuis le 19è siècle.


Un peu d'histoire

Probablement originaire du bassin méditerranéen, l'asperge est d’abord consommée – le plus souvent à l'état sauvage – chez les Égyptiens et les Grecs. Ce sont les Romains, plus tard, qui en développent la culture, mais ce légume reste alors réservé aux riches gastronomes.

Un peu oubliée ensuite, l'asperge ne réapparaît qu’à la Renaissance, où elle retrouve la faveur des gourmets. Produit de luxe, elle est particulièrement appréciée des rois et des princes. Henri III en sert à ses favoris, et Louis XIV l'exige sur sa table en toute saison. Pour satisfaire son désir, La Quintinie, le responsable des jardins royaux, met au point un système de culture sous abris.

Cependant, jusqu'au début du 19è siècle, seuls les amateurs fortunés peuvent s'offrir ce légume raffiné et fort cher. L'asperge commence seulement à se démocratiser, lorsque à cette époque, les cultures se répandent. D’abord en région parisienne (près d'Argenteuil, Bezons et Épinay, socle dont dérivent une bonne part des variétés contemporaines), puis dans les années 1870, dans le Val de Loire. Elle conquiert ensuite l'Aquitaine, la Provence et le Midi de la France, aujourd'hui autres grandes régions de production.



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

L’asperge appartient à la famille des liliacées, qui est aussi celle de l’oignon, du poireau et de l’ail.

Rechercher une recette

À consommer sans modération

Panna cotta d'asperges vertes

Panna cotta d'asperges vertes
DifficultéFacile
Temps de préparation20-40 min
Quantité4 pers
Temps de cuisson10-20 min
Retour en haut de page