Carte d'identité

La figue est un festival de couleurs et de saveurs ! Blanche, noire, rouge, violette ou bicolore, elle reste avant tout un fruit gourmand et gorgé de soleil. Oscillant entre saveurs douces et acidulées, sa chair est onctueuse et rafraîchissante. Grâce à sa modeste teneur en sucre et à la qualité de ses apports nutritionnels, la figue participe à un régime alimentaire diversifié.


En bref

  • Une figue pèse 50 grammes en moyenne. Selon les variétés, ses couleurs vont du vert au noir, en passant par le jaune et le rouge. La chair du fruit est onctueuse, et sa saveur douce, parfois acidulée.
  • Il existe de très nombreuses variétés de figues, dont plusieurs dizaines s’épanouissent en France.
  • Dans l'assiette, la saveur de la figue vitamine vos préparations et s'associe très facilement avec les cuisines les plus simples comme les plus recherchées.
  • Ses fibres abondantes, sa forte teneur en calcium et sa modeste teneur en sucre sont autant de raisons de profiter d'elle à la maison, et de l'emmener au bureau pour une pause gourmande.
  • La figue est disponible de juin à novembre.

août
sept.
oct.
nov.
déc.
janv.
févr.
mars
avr.
mai
juin
juil.
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

En quelques chiffres

Production (à destination du frais, hors transformation)

  • France : 3 000 tonnes [1]

- Provence-Alpes-Côte d'Azur : 75 %

- Languedoc-Roussillon : 17 %

- Corse : 5 %

  • Europe : 59 000 tonnes [2]

La France est 4e producteur européen de figue, après l'Espagne, l'Italie et la Grèce.

 

[1] Agreste - Moyenne 2009-2014
[2] Eurostat - Moyenne 2009-2014

Les varietes

Il existe quelque 750 variétés de figues, réparties suivant leur couleur blanche (peau jaune verdâtre), noire (violette à noire), grise (gris violacé) et bicolore (allant du vert jaune au brun).
Les figuiers domestiques se répartissent en deux groupes : les unifères, qui donnent des fruits une fois par an, et les bifères, qui fleurissent au printemps et à l'automne, et donnent donc deux récoltes.
Les figues de printemps s'appellent figues-fleurs.


Les figues unifères

La figue de Solliès

Figue arrondie et aplatie à la peau épaisse, résistante, elle est la variété unifère la plus populaire en France. Violette garnie de rayures noires, sa chair est de couleur fraise claire à rouge grenat. Elle est peu juteuse mais sucrée et tellement savoureuse ! Comme son nom l'indique, son berceau est Solliès-Pont, dans le Var, « la capitale de la figue ». 


Les variétés bifères

La Dauphine ou Boule d'Or

Variété précoce, elle est verte à chair rose. Son goût est très raffiné mais elle est plus fragile que la figue de Solliès. Comme cette dernière, elle a été sélectionnée il y a un siècle par les producteurs locaux.

La Noire de Caromb

De forme allongée, la Noire de Caromb possède une savoureuse chair couleur fraise. Généreusement sucrée, elle est aussi légèrement farineuse.

La Noire de Bursa

Cultivée en Turquie, elle est la principale variété destinée au marché du frais. Comme son nom l'indique, ce fruit provient des régions de Bursa et Içel. Figue noire de très gros calibre à la chair rafraîchissante, elle est commercialisée de mi-juillet à octobre.

Sauvages ou en jardins privés, des dizaines d’autres variétés parsèment la Corse, le sud de la France ainsi que le littoral atlantique.

Choisir et conserver


Trouver le bon produit

Choisissez de belles figues, à la fois fermes et charnues. La figue que vous achetez doit être parfumée et à point car, une fois cueillie, elle ne mûrit plus.


au frais air libre

… et bien le conserver

L'idéal est de consommer vos figues dès le retour du marché ou du magasin, avant qu'elles ne commencent à se dessécher. Chez vous, à l'air libre, vous pourrez les conserver 4 jours.

La figue peut être capricieuse : elle apprécie peu le séjour au réfrigérateur, qui permet quand même de la conserver jusqu'à 8 jours. Dans ce cas, enveloppez-la, car la figue absorbe facilement les odeurs ! Sortez-la au moins 30 minutes avant de la consommer pour qu'elle retrouve tous ses arômes, neutralisés par le froid.

Les signes extérieurs de qualité

  • AOC : l’appellation d’origine contrôlée désigne un produit dont toutes les étapes de production, voire de fabrication, sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même zone géographique, qui donne ses caractéristiques au produit.
  • AOP : l’appellation d’origine protégée est l’équivalent européen de l’AOC ; elle protège le nom d’un produit dans tous les pays de l’UE.label appelation rouge

 


Emballé, c’est pesé

Sur les étals, le plus souvent, les figues sont présentées en vrac ou encore en caisses alvéolées qui les protègent des chocs.

Bien cuisiner

Crue ou cuite, seule ou associée à d'autres mets : la figue s'adapte à vos envies du moment.


En un tour de main

La figue est très simple à préparer : elle ne nécessite pas d’épluchage, peut-être au besoin, une petite coupe au niveau du pédoncule où la peau est légèrement plus épaisse.

  • Dégustez-la au naturel, en la croquant telle quelle, non épluchée, juste rapidement rincée et séchée immédiatement, pour éviter que sa peau, poreuse, ne se gorge d'eau et se déchire.
  • Avant de dévorer votre figue, essuyez-la avec un linge propre ou du papier absorbant.
  • Vous pouvez également ouvrir votre figue en deux afin de vous assurer qu'elle n'est pas habitée par un petit visiteur indésirable !
  • Crue, on peut tout simplement l’émincer en fines tranches. Attention, utilisez un couteau très tranchant : les fruits bien mûrs risquent de s’écraser à la découpe si la lame n’est pas suffisamment affûtée. 
  • Farcie : incisez le fruit en croix en partant du pédoncule ; écartez les coins et évider un peu de chair pour laisser la place à la garniture (fromage, pâte d’amande, boule de glace...)

Les modes de cuisson

Four Poêle / wok Casserole

La figue peut se cuire de plusieurs manières : mise au four, passée à la poêle ou au confiturier. La figue peut être travaillée entière, fendue en deux ou en quatre. Cuisez-la :

  • environ 20 min au four, entière, ouverte en quatre, ou en morceaux ;
  • 5 min à la poêle, ouverte en deux ou en quartiers ;
  • entre 40 et 60 min au confiturier.

Miam !

Les figues farcies ! Coupez le chapeau de quatre figues. Retirez la chair à l'aide d'une cuillère parisienne, puis hachez cette chair avec six brins de cerfeuil et quatre de ciboulette. Assaisonnez de quelques gouttes de balsamique. Remettez la farce dans les figues.

Mariages et assortiments

Faites-vous plaisir et expérimentez ! La figue se conjugue avec tout (ou presque).

Laissez-la crue et partagez-la simplement :

  • en salade de fruits ;
  • découpée en morceaux sur un fromage blanc ;
  • avec quelques feuilles de menthe ;
  • avec une glace à la vanille ou au nougat.

Cuite, en dessert ou dans un plat :

  • farcie au fromage ou à la pâte d’amande ;
  • rôtie avec du miel ;
  • rôtie avec du beurre salé et de la cannelle ;
  • en gratin, avec de la glace vanille ;
  • avec un magret ;
  • avec un filet mignon de porc ;
  • avec une queue de lotte rôtie ;
  • enroulée dans du jambon de Parme et de la tomme de Savoie.

Le conseil du chef

« Ne rincez pas les figues en vue de les conserver plus longtemps car elles se gorgeraient d'eau et s'abîmeraient plus vite ! Consommez-les plutôt dès le retour des courses. »

Sur la balance

figue poids

Le coin des parents

12

Le goût sucré, fruité et rafraîchissant de la figue a tout pour plaire à votre bambin.

Pour varier les plaisirs, et si votre enfant aime cuisiner avec vous, expérimentez les figues fourrées choco-amandes !

Simple à préparer, c'est l'occasion de cuisiner en famille.

Nutrition et bienfaits

Contrairement à certaines idées reçues, la figue fraîche fait partie des fruits moyennement sucrés, au même titre que la pomme. Adaptée à une alimentation minceur, la figue est un fruit équilibré. Elle apporte un large panel de minéraux - potassium, calcium, magnésium, etc. - et de vitamines (vitamines du groupe B, vitamine C…) utiles à votre bien-être.


Le petit plus bien-être

L'odeur de la figue est apaisante... alors prenez le temps de la respirer avant de la croquer !

À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 66,8
Protéines (g pour 100 g) 0,85
Glucides (g pour 100 g) 14,3
Lipides (g pour 100 g) 0,3
Vitamines
Vitamine C (mg pour 100 g) 2
Vitamine E (mg pour 100 g) 0,11
Vitamine B9 (µg pour 100 g) 7,5
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 232
Calcium (mg pour 100 g) 39
Magnésium (mg pour 100g) 17
Oligoéléments
Zinc (mg pour 100 g) 0,15
Fer (mg pour 100 g) 0,37

 

La figue, un fruit riche en polyphénols, particulièrement nombreux dans les variétés à pulpe colorée.

Source : CIQUAL 2016

 

Pour plus d'information sur la composition nutritionnelle de ce produit, rendez-vous sur le site d'Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes).

Le coin des curieux




Bon à savoir

Le saviez-vous ?

En France, Louis XIV, grand amateur de figues, demande à La Quintinie, son jardinier, de planter plus de sept cents figuiers de diverses variétés dans le potager du roi à Versailles.

Comment ça pousse


Chez le producteur

  • Avec plus de la moitié de la production nationale, le département du Var est le premier fournisseur de figues du marché français.  Il est suivi par les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Alpes-Maritimes.
    De petites zones de production de figues existent en Languedoc-Roussillon, dans la Vallée du Rhône et même en Bretagne.
    A l'échelle internationale, les principaux producteurs de figues sont aujourd'hui la Turquie, la Grèce, l’Italie et la Californie.
  • La reproduction du figuier est plus qu’originale. Dans la nature, il ne peut être pollinisé que par une minuscule guêpe, le blastophage. De son côté, l'insecte ne peut se reproduire que grâce à la fructification du figuier. Autrement dit, aucun des deux n’existerait sans l’autre !
    Les figuiers mâles produisent le pollen, indispensable à la perpétuation de l’espèce. Mais, s’ils s’en tenaient là, il n’y aurait pas de fécondation possible. En effet, les fleurs femelles, fermées hermétiquement dans les figues, n’auraient aucune chance de recevoir le pollen via le vent et d’être fécondées. C’est là où entrent en scène les blastophages, si petits qu’ils peuvent se faufiler, chargés du pollen du figuier mâle, jusqu’à la fleur.
  • Le figuier est un arbre haut de 5 à 10 mètres, présent sous les climats méditerranéens. Seuls les figuiers femelles produisent des figues comestibles, les figues issues des mâles n'ont qu'une vocation reproductive et ne peuvent pas être mangées.

En réalité, les figues ne sont pas des fruits mais des « réceptacles », qui portent à l’intérieur les vraies fleurs, à chacune desquelles succèdent les véritables fruits. Ceux-ci sont les minuscules grains qui craquent sous la dent.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Ficus carica

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Sous-classe : Hamamelidae
  • Ordre : Urticales
  • Famille : Moraceae