Carte d'identité

Délicieusement parfumée, juteuse et tendre, la mangue est un fruit charnu. Sa chair, d’un beau jaune-orangé, a un délicat goût sucré. Avec plusieurs milliers de variétés, la mangue vous offre une diversité peu commune de couleurs et de saveurs. Aliment bien-être, elle allie plaisir gourmand et apport nutritionnel équilibré.


En bref

  • Une mangue pèse 400 grammes en moyenne. Selon les variétés, sa peau peut être jaune, verte ou rouge. La mangue possède une chair onctueuse et parfumée, de couleur jaune-orangé.
  • On compte d’innombrables variétés de mangues. Rien qu'en Inde, il en existerait plus d'un millier !
  • Très présente dans les desserts, la mangue se marie parfaitement avec les viandes et les poissons : invitez-la à votre table et laissez-vous surprendre !
  • La mangue possède une vraie densité en vitamines (provitamine A et vitamine C), en pigments et en acides organiques. Elle apporte également carotène et fibres.
  • La mangue est disponible tout au long de l'année.

févr.
mars
avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
janv.
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

En quelques chiffres

Production (à destination du frais, hors transformation)

  • France: 3 000 tonnes [1]

- Ile de la Réunion: 60%

- Guadeloupe: 17%

- Guyane: 6%

 

[1] Agreste - Moyenne 2010-2014

Les varietes

 Il existe une multitude de variétés de mangues dans le monde. Rien qu'en Inde, on en dénombre plus d'un millier.

Les principales que vous rencontrez sur les étals, sélectionnées pour l’export grâce à la finesse ou l’absence de fibres à la dégustation, sont :

  • l’Amélie, sans fibres ;
  • la Kent, également dépourvue de fibres ;
  • la Tommy Atkins, légèrement fibreuse ;
  • la Haden, peu fibreuse ;
  • la Zill non fibreuse ;
  • et la Keitt aux fibres fines.

Ces variétés diffèrent par la couleur de leur épiderme et de leur chair, mais aussi par leur consistance et leur parfum.



Choisir et conserver

Pour choisir une mangue, faites confiance à vos mains plutôt qu’à vos yeux : elle doit être souple au toucher, alors que sa couleur diffère selon les variétés.


Trouver le bon produit

  • Pour choisir une mangue bien mûre, ne vous fiez pas à sa couleur – certaines variétés comme l’Amélie peuvent rester vertes à maturité – mais testez sa souplesse d'une légère pression du doigt.
  • La mangue se récolte avant sa totale maturité. Le fruit termine très bien sa maturation à l’air libre, dans une corbeille ou un compotier. Préférez une mangue encore un peu ferme pour vos salades ou comme accompagnement de vos préparations.

au frais

… et bien le conserver

  • Mure, la mangue doit être consommée rapidement pour lui conserver ses formidables qualités gustatives.
  • Comme la plupart des fruits exotiques, la mangue ne supporte pas les températures inférieures à 6 °C : ne la placez pas dans le réfrigérateur, mais dans un endroit frais, comme un cellier, par exemple.

Emballé, c’est pesé

Les mangues sont généralement vendues en vrac. Vous trouverez aussi des mangues à maturité vendues dans des barquettes de protection. Elles sont à consommer immédiatement !

Bien cuisiner

Crue ou cuite, seule ou associée à d'autres fruits et d'autres saveurs, la mangue se cuisine selon vos envies. En quelques gestes simples, vous pourrez l’accommoder autour de gourmandes préparations.


En un tour de main

Parer une mangue prend moins de 5 minutes :

  • tranchez d'abord le fruit dans sa hauteur avec un grand couteau, le plus près possible du noyau central et en faisant le tour de celui-ci ;
  • prenez ensuite la moitié – appelée joue pour les mangues – côté noyau et à l'aide d'un couteau d'office, séparez la chair du noyau en pratiquant deux incisions tout le long de ce-dernier. Vous avez maintenant deux joues de mangues ;
  • pelez-les au couteau ou à l'économe.

Les modes de cuisson

Casserole

La mangue peut se cuire :

  • entre 5 et 10 min à la casserole ;
  • entre 20 et 25 min au confiturier.

Miam !

Pour un velouté de mangue aux pétoncles, commencez par mixer une mangue avec une pincée de curry fort. Versez le velouté de mangue dans des verrines ; ajoutez des miettes de maquereaux en boîte puis parsemez le tout de graines de tournesol et de courges grillées.

MangueMangue : les gestes simples en vidéos

Mariages et assortiments

Crue ou cuite, délicieusement sucrée, la mangue se marie parfaitement avec les viandes et les poissons :

  • sautée dans très peu de matière grasse, elle accompagne poulet et porc rôti ;
  • en cubes dans les salades vertes ou les salades de fruits ;
  • tiédie, essayez-la en accompagnement d’un filet de sole vapeur ;
  • en coulis, c'est la compagne des glaces, yaourts et fromage ;
  • en sauce chutney, elle relève vos plats orientaux.

Le conseil du chef

« Coupez les joues de la mangue en les quadrillant avec la pointe d'un couteau. En incurvant la peau, des petits cubes de fruit s'offrent en se détachant très facilement. »

Sur la balance

mangue poids

Le coin des parents

24

A condition d'être consommée mûre et à point, la mangue est un fruit apprécié des enfants, avec sa chair remarquablement fondante. Vous pouvez tout aussi bien la servir en purée, ou mixée.

Nutrition et bienfaits

Bien pourvue en minéraux et en fibres, la mangue se distingue surtout par son exceptionnelle concentration en vitamine C et en carotène.


À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 63,7
Protéines (g pour 100 g) 0,62
Glucides (g pour 100 g) 13,5
Lipides (g pour 100 g) 0,31
Vitamines
Vitamine C (mg pour 100 g) 32,1
Vitamine B3 (mg pour 100 g) 0,63
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 180
Phosphore (mg pour 100 g) 137
Magnésium (mg pour 100g) 9,5
Oligoéléments
Manganèse (mg pour 100 g) 0,045
Bêta-carotène (µg pour 100 g) 640

Source : CIQUAL 2016

Riche en vitamine C, la mangue est également source de vitamine B9 et de manganèse.

Sa teneur en vitamine C est maximale lorsqu'elle n’est pas encore complétement mûre.

Pour plus d'information sur la composition nutritionnelle de ce produit, rendez-vous sur le site d'Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes)

Le coin des curieux


Un peu d'histoire

La mangue est originaire des forêts de l'Inde, pays où le manguier pousse encore à l'état sauvage. Cet arbre au feuillage persistant et à la fructification généreuse est vénéré par les Hindous. Et c'est son ombrage que le Bouddha choisit pour méditer des journées entières sur la destinée de l'Homme...

Cultivé depuis plus de 4 000 ans, le manguier s'est rapidement diffusé dans le monde entier : dès le XVIe siècle, les Arabes l’introduisent en Afrique, et les Portugais l’implantent en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Aujourd'hui, la mangue est cultivée dans tous les pays tropicaux du globe. On en connaît plusieurs centaines d'espèces différentes, dont quelques-unes seulement sont commercialisées.

Connue depuis longtemps au Royaume-Uni à travers des plats d’inspiration indienne, la mangue n’apparaît que tardivement sur les tables françaises, où elle reste longtemps cantonnée aux repas de fêtes. Rare et chère, la mangue était encore considérée comme un produit de luxe dans les années 1970.

Auparavant, la mangue n'était utilisée qu'en dessert. Arrivée voici 25 ans avec la vague de la « nouvelle cuisine », le fruit est entré dans des préparations salées. Il s’accommode désormais aussi bien à la chinoise, au wok ou compotée dans les chutneys.



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

  • Akbar, empereur mogol qui régna dans l'Inde septentrionale de 1566 à 1605, planta, près de Darbhanga, un verger de 100 000 manguiers.
  • A La Réunion, la mangue est aussi dénommée « mangot » ou « mangotine ».

Comment ça pousse


Chez le producteur

  • En hiver et au printemps, les fruits consommés en France proviennent d'Afrique. Le reste du temps, ils viennent principalement d'Amérique du Sud, d’Israël, ainsi que d’Asie.
  • Les densités de plantation varient en fonction du climat et de la vigueur de l'arbre. Elles peuvent aller de 100 arbres/ha à 400 arbres/ha.
  • Depuis quelques années, la production mondiale de mangues s’est considérablement accrue, grâce à l’apparition de nombreux nouveaux pays producteurs.
  • Mais cultiver des mangues reste un travail difficile, notamment car le fruit attire de nombreux insectes et champignons. En réponse, les producteurs  sélectionnent des variétés résistantes. D'autres pratiquent la polyculture, notamment en Inde, où les manguiers côtoient d’autres arbres fruitiers, des légumineuses et divers légumes.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Mangifera indica

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Sous-classe : Rosidae
  • Ordre : Sapindales
  • Famille : Anacardiaceae

Le manguier est un bel arbre qui peut atteindre 25 m de haut, avec un diamètre de 10 m. Il est probablement, avec le palmier-dattier, l'un des arbres fruitiers les plus anciennement cultivés.