Découverte des spécificités des métiers de l'importation

Du mercredi 29/11/17 au jeudi 30/11/17

© Claire Bouc, Philippe Dufour/Interfel, Port de Marseille Fos, Shutterstock

fruits exotiques agrumes

L’IMPORTATION DES FRUITS ET LÉGUMES FRAIS EN FRANCE

En France, 43 % des fruits et légumes frais consommés (hors banane) proviennent d’au-delà de nos frontières, en tête desquels la tomate, le melon et la pastèque pour les légumes ; l’orange, la clémentine et la mandarine pour les fruits. C’est grâce aux importateurs et aux introducteurs que les consommateurs trouvent toute l’année une diversité de fruits et légumes qui ne peuvent pas être cultivés en France et des produits de contre-saison récoltés à pleine maturité.

 A découvrir dans ce chapitre :

-       Introduction VS Importation

-       Une offre complémentaire à l’offre nationale

-       Processus d’importation

-       Focus sur le port maritime de Marseille Fos

 

ZOOM SUR LES FRUITS EXOTIQUES ET LES AGRUMES

Toutes les données chiffrées présentées dans ce dossier excluent la banane, dont les circuits d’importation diffèrent du reste des fruits exotiques. En effet, la filière d’approvisionnement de la banane est structurée différemment de celle des fruits exotiques.

Les principaux fruits exotiques et agrumes importés en France sont : l’orange (16 %), la clémentine et la mandarine (12 %), le citron (4 %), l’ananas (4 %) et le pamplemousse (2,5 %). Les fruits tropicaux commercialisés sur le marché français proviennent principalement d’Amérique latine et d’Afrique. Les agrumes, eux, proviennent principalement d’Israël, du Maroc, de la Tunisie et des États-Unis en hiver ; d’Afrique du Sud, d’Argentine et d’Uruguay en été.

A découvrir dans ce chapitre :

-       Une consommation en hausse

-       Une faible production

-       Importation

 

IMPORTATEUR : UN MÉTIER SOUS CONTRÔLES

Les importateurs et les introducteurs français sont regroupés au sein de deux organismes professionnels qui ont rejoint Interfel, l’Interprofession des fruits et légumes frais, en janvier 2017 : le Syndicat National des Importateurs/Exportateurs de Fruits et Légumes de Saint-Charles International (SNIFL-SC) à Perpignan et la Chambre Syndicale des Importateurs Français de fruits et légumes frais (CSIF) à Rungis.

A découvrir dans ce chapitre :

-       Etats des lieux

-       La sécurité alimentaire : un enjeu prioritaire

-       Vers toujours plus d’exigences phytosanitaires

-       Un impact environnemental limité

 

 UE

 

Retour en haut de page