Bien cuisiner

Comme la plupart des salades, le pourpier se savoure essentiellement cru et assaisonné. Il peut néanmoins se révéler très surprenant, aussi bien cuit dans des associations audacieuses que cru et… sucré ! À découvrir absolument…


En un tour de main

  • Le pourpier se prépare en deux temps trois mouvements : coupez la base des tiges, lavez les feuilles sous le robinet et passez-les dans l’essoreuse à salade.
  • Surtout, ne laissez pas tremper les feuilles dans l’eau : elles perdront leurs vitamines.

Les modes de cuisson

Poêle / wok

Maximum 10 minutes à feu doux : étuvé légèrement, avec du beurre, dans une poêle comme des épinards. À servir avec un poisson poché ou grillé.

Miam !

Le pourpier ne rentre pas dans la composition des soupes ou des veloutés. Toutefois, vous pouvez en ciseler quelques feuilles, juste avant de servir, au-dessus d’un bol ou d’une assiette creuse.

Mariages et assortiments

  • En salade : principalement les jeunes tiges et les feuilles, avec de la mâche ou de la roquette entre autres.
  • En fin de cuisson, dans une omelette.
  • Saupoudré au-dessus d’un bouillon ou d’une soupe.
  • On peut aussi le manger frit dans l’huile d’olive, avec de la feta, des tomates, de la marjolaine et de l’ail.

Rechercher une recette

Retour en haut de page