Les varietes


Les mûres sauvages

On trouve la mûre sauvage dans les haies de ronces à la fin de l'été. Plus acidulée et moins sucrée que la mûre cultivée, elle est aussi plus parfumée et plus riche en fibres. Les baies sauvages sont plus petites que celles des variétés cultivées.


Les mûres de culture

Les ronces fruitières sont issues d’une amélioration variétale de la ronce commune. Parmi les variétés de mûres commercialisées en France figurent la Perle Noire, l'Himalaya et la Thornless evergreen.

Attention !

Le mot « mûre » désigne en fait deux fruits :

  • La mûre  - sauvage ou de culture : petit fruit de la ronce commune, du genre botanique Rubus. C’est celui qui nous intéresse ici.
  • La mûre, fruit du mûrier blanc ou noir, du genre botanique Morus, l'arbre des vers à soie ! Elle se mange aussi mais est très peu commercialisée.

Si ces deux fruits portent le même nom, ils n’en sont pas moins très différents, tant dans leurs saveurs, leurs usages, et leurs cultures, que d'un point de vue botanique !

Rechercher une recette

Retour en haut de page