Carte d'identité

Apparue sur les rives de la Méditerranée, la blette (également nommée bette) est consommée depuis l’Antiquité. Si sa culture s’est réduite depuis le début du XXe siècle, elle n’en reste pas moins appréciée, pour sa saveur douce et sa texture fondante et on la trouve sur la plupart des marchés. Ce légume très méridional est un délicieux accompagnement qui peut être cuisiné de multiples façons, sans compter qu’il concentre quantité de vertus nutritionnelles


En bref

  • Une tige de blette pèse 200 g en moyenne. Les deux variétés de blettes les plus commercialisées en France se reconnaissent à leur couleur : la blette blonde à carde blanche et la blette verte à carde blanche. Une fois cuite, sa chair est très fondante en bouche.
  • La blette est consommée principalement cuite, à la vapeur ou à la poêle. Sa chair prend alors une texture fondante en bouche et constitue un délicieux accompagnement.
  • Très pauvre en calories, la blette n’en est pas moins riche en vitamines et nutriments essentiels. Rapide à préparer et facile à accommoder, intégrez la blette dans votre alimentation au quotidien pour bénéficier de ses atouts nutritionnels.
  • La blette de plein champ est récoltée de juin à novembre. Avant cette période, une petite production est réalisée sous serre.



janv.
févr.
mars
avr.
mai
juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

En quelques chiffres

Production (à destination du frais, hors transformation)

  • France : 13 000 tonnes [1]

Essentiellement dans le Sud-Est:

- Provence-Alpes-Côte d'Azur: 36%

- Rhône-Alpes: 22%

- Île de France: 7%


[1] Agreste - Moyenne 2010-2014

Les varietes



Choisir et conserver


Trouver le bon produit

Pour choisir des blettes bien fraîches :

  • choisissez des côtes de blettes bien blanches et fermes ;
  • les feuilles, non déchirées, sont d’un vert intense et uniforme.

au frais

… et bien le conserver

Les côtes de blettes se conservent très bien au frais, dans le bas du réfrigérateur.

Emballé, c’est pesé

La blette est généralement conditionnée en bottes, pour conserver sa fraîcheur et son croquant, tout en préservant les tiges des chocs.

Bien cuisiner

La blette demande une préparation rapide avant de passer à la casserole ! Moins de 10 minutes sont nécessaires pour pouvoir confectionner quelques délices avec ses côtes et ses feuilles. Voici quelques idées et suggestions pour dévoiler toute sa richesse gustative.


En un tour de main

Avant de cuire les blettes, détachez leur peau fibreuse, peu agréable en bouche. Pour cela :

  • rincez consciencieusement les légumes sous l’eau et séchez-les. Utilisez un panier à salade pour égoutter convenablement les feuilles ;
  • séparez les côtes des feuilles, qui ne réclament pas le même temps de cuisson ;
  • brisez les côtes de blette en deux à la main ;
  • tirez sur la peau d’un côté, puis de l’autre, pour supprimer les fibres.

Les modes de cuisson

Four

Crue, la blette a une saveur terreuse, un peu particulière ; de ce fait, elle est le plus souvent consommée cuite (les amateurs de betterave crue aimeront cependant la blette crue).
Repères pour la cuisson des blettes :

  • 10 min à l’autocuiseur, pour les côtes coupées en tronçon (ou 5 min seulement pour les feuilles) ;
  • 15 min à l’eau bouillante, citronnée et additionnée de deux cuillères à soupe de farine pour éviter qu’elles ne s’oxydent ;
  • De 5 à 7 min au micro-ondes, uniquement pour les feuilles, dans un fond d’eau additionné d’une noisette de beurre ou d’un filet d’huile d’olive. 

Après cette cuisson, faites-les revenir quelques instants dans du beurre pour faire ressortir le goût des blettes.

Mariages et assortiments

Utilisez le vert comme le blanc des blettes pour cuisiner des plats délicieux et gourmands.

 Avec les feuilles de blette, préparez :

  • des gnocchis, mélangés avec de la semoule et un peu d’huile d’olive ;
  • une omelette ou une farce, délicatement parfumée par un hachis de feuilles de blette ;
  • une aumônière, que vous farcirez d’un mélange de viande ou de poisson, et de légumes.

 Les côtes de blette seront délicieuses :

  • en gratin, avec de la béchamel ou une sauce tomate , des échalotes  et un peu de parmesan râpé ;
  • sautées à la poêle avec des petits lardons, puis mijotées dans un peu de bouillon de viande ou de légume ;
  • en quiche ou en tarte ;
  • en soupe ;
  • en salade, une fois les côtes cuites à l’eau, relevées d’huile d’olive, de citron et d’ail  ;

en tourte sucrée même, comme à Nice, avec des pignons, des raisins secs, des pommes, de la poudre d’amande, des œufs et de la cassonade.

Sur la balance

blette poids

Le coin des parents

6

La blette, légèrement craquante, juste fondante, a tout pour séduire les enfants.

Familiarisez-les à ce légume rustique en leur proposant un beau gratin de blettes doré au four. Cette préparation couvrira de surcroît leurs besoins quotidiens en calcium.

Nutrition et bienfaits

La blette ne manque pas d’atouts. Pauvre en calories, elle constitue un accompagnement léger, riche en protéines, mais également en potassium, phosphore, calcium et sodium.

Et si les feuilles et les côtes sont toutes deux comestibles, elles sont en plus nutritionnellement complémentaires, l’une apportant les nutriments manquants chez l’autre.

Pensez donc à les intégrer à votre alimentation, ce ne sont pas les idées recettes qui manquent pour les rendre gourmandes !


À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 20,6
Protéines (g pour 100 g) 1,88
Glucides (g pour 100 g)

2,03

Lipides (g pour 100 g) 0,08
Vitamines
Vitamine C (mg pour 100 g) 18
Vitamine B9 (µg pour 100 g) 9
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 549
Sodium (mg pour 100 g) 67.6
Magnésium (mg pour 100g)  
Oligoéléments
Béta-carotène (µg pour 100 g) 3650
Fer (mg pour 100 g) 2,26

En plus de sa haute teneur en vitamines, la blette est riche :

  • en fibres (2,1 g/100 g en moyenne) ;
  • en phosphore (33 mg/100 g en moyenne).

Source : CIQUAL 2016 (blette cuite)

 

Pour plus d'information sur la composition nutritionnelle de ce produit, rendez-vous sur le site d'Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes)

Le coin des curieux

 Issue du bassin méditerranéen, la blette fait partie de l’alimentation quotidienne des Français depuis plusieurs siècles. Sa consommation a connu néanmoins une baisse depuis le début du XXe siècle.


Un peu d'histoire

D’après les botanistes et les historiens, la blette aurait vu le jour à la chaleur du bassin méditerranéen. Des traces de culture et de consommation ont été trouvées tant en Mésopotamie que dans la Rome Antique. Au Moyen-Âge, elle se consomme en soupe, la « porée » (ou « poirée »), qu’on additionne de poireau .

Ce légume rustique également appelé bette ou carde est très apprécié des consommateurs, si bien qu’il est cultivé en grandes quantités. Les espèces sont sélectionnées pour fournir des côtes bien larges. Au XVIe siècle, le botaniste Bauhin en répertorie des variétés de différentes couleurs : blanches, vertes, mais aussi jaune et rouge. Si la fin du XIXe siècle voit la culture d’une dizaine de variétés, le début du siècle suivant voit sa consommation décliner peu à peu avant de connaître un regain ces dernières décennies.


Comment ça pousse


Chez le producteur

  • Les semis sont mis en terre au mois d’avril, à la fin des gelées.
  • À maturité, deux mois et demi après, les blettes sont cueillies. Le producteur casse alors quelques côtes sur chaque pied – de nouvelles feuilles repousseront ensuite – et les met en bottes de 1 kg chacune.
  • Les blettes sont expédiées le jour même pour être mises à disposition sur les étals dès le lendemain, garantissant la grande fraîcheur de la production.

Des blettes sauvages peuvent être récoltées de la fin de l’été à celle de l’automne principalement dans la moitié sud de la France. 

Un peu de botanique

Nom scientifique : Beta vulgaris

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Ordre : Caryophyllales
  • Famille : Chenopodiaceæ (comme la betterave , l'épinard ou le quinoa).