Comment ça pousse

Fruit tropical, la pitaya s’épanouit sous les climats très chauds. Sa culture se passe principalement de nuit et la fructification demande une opération délicate pour avoir lieu.


Chez le producteur

  • La pitaya est le fruit du cactus inerme, plante originaire d’Amérique tropicale. Il mûrit sous les latitudes tropicales et dans des climats arides.
  • De grosses fleurs blanches s’épanouissent à même le cactus, pendant la nuit. Chauffées par le soleil tropical, elles exhalent un doux effluve de vanille.
  • Pour donner des pitayas, les fleurs doivent être fécondées. C’est l’étape la plus complexe de la production.
    La fécondation peut être naturelle, effectuée par une chauve-souris vivant en Amérique centrale et aux Antilles, qui se régale du pollen de la fleur. Ce faisant, elle en emprisonne involontairement un peu dans sa fourrure, et va le déposer sur une fleur voisine, qui est ainsi fécondée.
  • Dans les régions où cette chauve-souris n’est pas présente, c’est le producteur lui-même qui récolte, chaque nuit, le pollen d’une fleur pour en déposer sur le pistil d’une autre. Une tâche fastidieuse qui se passe le pinceau à la main, et une lampe torche.

Un peu de botanique

  • Nom scientifique : Hylocereus undatus
    • Division : Magnoliophyta
    • Classe : Magnoliopsida
    • Sous-classe : Caryophyllidæ
    • Ordre : Caryophyllales
    • Famille : Cactaceæ

Rechercher une recette

Retour en haut de page