Bien cuisiner

Le physalis se prépare en moins de cinq minutes. Vous pouvez l’accommoder facilement, nature ou poêlé, en accompagnement de vos plats ou en mignardise. Voici quelques astuces pour cuisiner le physalis.


En un tour de main

Il est aussi simple de préparer des physalis que des tomates-cerises:

  • ôtez le calice ;
  • passez les fruits sous l’eau claire et fraîche, puis séchez-les délicatement entre deux feuilles de papier absorbant ;
  • nul besoin de les peler ou de les épépiner avant de les cuisiner.

Vous pouvez ensuite utiliser les physalis entiers, ou bien simplement coupés en deux.

Les modes de cuisson

Poêle / wok

Le physalis se prête plus à une dégustation « à la croque » qu’à des préparations chaudes. Vous pouvez cependant les faire revenir quelques minutes à la poêle, avec une noisette de beurre, pour accompagner poissons et volailles.

Mariages et assortiments

La saveur acidulée du physalis, entre tomate et groseille à maquereau, se croque nature et se consomme également en tartes, salades de fruits, flans ou encore confitures et gelées.

Et pour varier les recettes, pourquoi ne pas utiliser des physalis :

  • poêlés, avec des épices qui relèveront leur saveur sucrée ;
  • en accompagnement de poisson blanc grillé ou d’une belle tranche de foie de veau, après les avoir rapidement poêlés dans du beurre ;
  • gratinés avec des endives et des noix de Saint-Jacques ;
  • crus dans une salade composée à base de roquette, de groseilles et de fromage ;
  • trempés dans du chocolat noir ou dans un caramel, servis en mignardises avec le thé ou le café.

Sur la balance

physalis poids

Rechercher une recette

Retour en haut de page