Fruits exotiques

Fruits exotiques

Le coin des curieux


Un peu d'histoire

Les fruits exotiques les plus connus ont été découverts et ramenés en Europe par les grands explorateurs. Marco Polo ramena la noix de coco à la fin du XIIIe siècle, Christophe Colomb, l’ananas au XVe siècle. Les navigateurs portugais découvrirent la mangue dès le XVIe siècle ; tout comme les missionnaires espagnols,le fruit de la passion. Cortès embarqua l’avocat au XVIIsiècle. Le lyonnais Pierre Poivre importa le combava de l'île Maurice au XVIIIe siècle. Le mot « litchi » ou « letchi » qui apparaît en France en 1721 est le symbole des premiers grands échanges commerciaux maritimes avec la Chine. Tous ces fruits exotiques ont une particularité : ils ont résisté à de longs voyages. La solidité des graines de la papaye est connue pour cela. Une exception : la banane ! Elle n’apparaît que récemment sur les marchés européens, au XIXe siècle, grâce aux Américains de Floride qui seront les premiers à la distribuer.

 



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

Le durian, on le suit à la trace !

Fruit asiatique de la taille d’une noix de coco, paré d’une écorce hérissée de piquants, le durian possède une odeur si forte (jugée nauséabonde !) qu'il est interdit dans les hôtels et dans les avions. En 2012, un avion a été évacué parce qu’un voyageur en avait emporté un en cabine et que les passagers se sont plaints de son « parfum » très prononcé. Pourtant, il a ses adeptes. Ceux qui l’apprécient aiment sa chair à la saveur prononcée, mélange de crème riche aux amandes aux notes de fromage, d’oignons et de vin.

1 tonne de mangue par seconde !

Chaque seconde, 1 tonne de mangues est produite dans le monde dont la moitié récoltée en Inde. C’est d’ailleurs le fruit national indien. Au total, 35 millions de tonnes de mangues sont produites chaque année sur la planète. Originaire d’Asie, la mangue était considérée comme un produit de luxe jusque dans les années 70. Elle s’est aujourd’hui démocratisée en France et partout ailleurs, notamment grâce à l’essor de la cuisine asiatique.

La papaye utilisée dans l’industrie textile !

Née en Amérique où elle était utilisée par les Indiens pour attendrir les viandes un peu fermes, la papaye a de nombreuses qualités. La papaïne qu’elle renferme est par exemple une enzyme dont se sert l'industrie textile pour empêcher la laine et la soie de rétrécir. On lui prête la vertu d’assouplir les cuirs ! L’industrie agro-alimentaire exploite également ses atouts pour stabiliser la bière !

 

La noix de coco, la nourriture de l’âme

Dans les tropiques, la noix de coco est surnommée « la nourriture de l’âme ». Sans doute parce que le palmier est dans de nombreux pays aussi appelé « l’arbre de vie » notamment grâce à ses qualités nutritives. La noix de coco tient son nom d’un mot dérivé de l’italien « cocho » qui donna « coco » en portugais en référence au « croquemitaine ». Car les trois marques situés à la base de la coque décortiquée évoquaient pour les navigateurs de l’ancien continent le visage d’un croquemitaine, personnage effrayant créé pour faire peur aux enfants.

Le litchi, appréciez aussi son miel !

Les abeilles aiment se poser sur les fleurs du litchi. Le miel qu’elles élaborent grâce à ce fruit est d’une qualité exceptionnelle. Sa saveur douce et acidulée a un parfum de rose et des couleurs dorées qui rappellent le soleil de Thaïlande, pays où il est très répandu.

L’ananas, symbole d’hospitalité

Promu roi des fruits pour sa forme et la couronne de feuilles qui le surplombe, l’ananas vient de l’indien nana-nana, « parfum des parfums » et par extension « fruit parfumé ». C’est le symbole de l’hospitalité par excellence depuis que les premiers explorateurs en reçurent comme cadeau de bienvenue. On raconte aussi que de retour sur terre, les marins déposaient des ananas sur leur perron, pour signaler au voisinage qu’ils étaient revenus.

 

Rechercher une recette

Retour en haut de page