Fruits exotiques

Fruits exotiques

Choisir et conserver


Trouver le bon produit

Selon les variétés de fruits exotiques choisies, certaines pourront s’acheter immatures et continuer à mûrir dans une corbeille de fruits. C’est la caractéristique des fruits dits « climactériques » tels que l’avocat, la banane, le fruit de la passion, le kaki, la mangue, la papaye et la goyave. Pour une consommation différée, on les choisira fermes et pour  les manger au retour du marché, on les préférera mûrs à point.

Un bel avocat doit avoir une chair souple à proximité du pédoncule. Sa couleur peut varier du vert tendre au vert foncé jusqu’au violet quasi noir.

Pour les bananes, si celles-ci sont déjà teintées uniformément de brun clair, passez votre chemin, cela signifie qu’elles ont gelé et n’arriveront pas à maturité. En revanche, les petite tâches brunes (comme des tâches de rousseur) seront le signe de la maturité.

Les fruits de la passion sont mûrs à point lorsque leur peau est frippée et bosselée ; attention à ce qu’ils ne soient pas trop légers, cela serait Kakile signe d’une déshydratation (donc, d’une pulpe moins juteuse).

Qu’il soit à chair ferme ou astringent, le kaki a la peau rouge-orangé. Astringent, sa peau est très fine et sa chair souple (signe de maturité). Le kaki à chair ferme, légèrement vanillée et fraîche, présente une peau plus robuste, d’une couleur franche. Son brunissement serait signe d’une trop grande maturité.

Une bonne mangue ne se repère pas à sa couleur mais à sa souplesse. Certaines variétés restent vertes à maturité.

La papaye, dont la peau est d’abord verte se teinte, à maturité, de jaune jusqu’au tiers du fruit.

Vert-jaune, la goyave doit être tendre mais pas molle avec une peau bien lisse.

 

Les fruits « non climatériques », qui ne mûrissent pas après récolte, sont commercialisés à maturité. C’est le cas de l’ananas ou des litchis.

L’ananas est digne de choix lorsqu’il est bien lourd et parfumé. Astuce : les feuilles de son plumet se détachent facilement lorsqu’il est bien Ananasmûr. S’il ne mûrit plus à proprement parler, l’ananas peut continuer à évoluer un peu (gagner notamment en sucre), à température ambiante, dans une corbeille de fruits.

Au toucher, l’écorce du litchi doit être dure (signe que le fruit est bien protégé) et exempte de craquelures.

La noix de coco est un fruit particulier. Dans les pays dans lesquels on la récolte, aux Philippes, par exemple, elle est mangée verte, totalement immature. En France, il n’y a que des noix de coco déjà mûres. Pour être sûr qu’elle ne le soit pas trop, elle ne doit pas sentir fort et lorsqu’on la soulève, elle doit faire entendre son « lait », le liquide qu’elle renferme.

 


… et bien le conserver

Les fruits exotiques n’aiment pas le froid !

Les bananes se conservent à une température supérieure à 12 °C.

noix de cocoFermes, les avocats se gardent jusqu’à 5 jours à l’air ambiant tandis que les mûrs se conservent 2 ou 3 jours maximum au frais.

L’ananas peut être placé pendant 6 jours dans une corbeille de fruits. Il ne faut surtout pas le mettre au réfrigérateur car il ne survit pas en dessous de 8 °C, tout comme la papaye.

La mangue est moins frileuse, elle ne supporte pas les températures en dessous de 6 °C.

Parmi les champions de la conservation, le litchi est l’un des rares fruits exotiques à supporter le froid. Il peut tenir 15 jours dans le bac à légumes d’un réfrigérateur.

La goyave supporte un séjour de 2 jours au frais. Un peu plus pour le fruit de la passion déjà mûr.

La noix de coco estsi solide qu’elle peut se garder pendant des jours à l’air libre tant qu’elle n’a pas été ouverte.

Emballé, c’est pesé

Fragile, la papaye est souvent conditionnée en sachet plastique d’un ou deux fruits, tout comme l’avocat lorsqu’il est mûr à point (pour une dégustation immédiate). La banane qui voyage verte dans des cartons a le temps de mûrir avant d’arriver sur nos marchés. Elle est souvent présentée en vrac (en « mains » de 5 à 7 pièces) à l’instar des fruits de la passion, des litchis et de la mangue. Il arrive parfois que la mangue soit vendue pré-découpée dans des barquettes (au rayon fraîch’découpe du supermarché), cela signifie qu’elle est bien mûre et prête à être dégustée. La noix de coco est vendue à l’unité tout comme l’ananas.

 

Rechercher une recette

Retour en haut de page