Carte d'identité

Douceur et onctuosité de la chair de l’avocat en font un partenaire gourmand au quotidien. Facile à consommer, il est présent sur les étals toute l’année pour contenter votre gourmandise et favoriser votre bien-être.


En bref

  • Un avocat pèse 300 grammes en moyenne. Sa peau noire, lisse ou rugueuse selon les variétés, révèle en son cœur une chair verte et onctueuse qui entoure un gros noyau.
  • Énergétique, l’avocat est un fruit riche en acides gras et en vitamines qui favorisent votre bien-être.
  • L’avocat se consomme exclusivement cru. Il suffit de l’ouvrir en deux pour le savourer nature, relevé d’épices, d’herbes ou de citron, ou en accompagnement.
  • Deux variétés d’avocat sont commercialisées en France, dont une petite partie est produite en Corse.
  • On le trouve toute l’année sur les étals, mais sa pleine saison va de l’automne au début du printemps.

juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
janv.
févr.
mars
avr.
mai
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

En quelques chiffres

Production (à destination du frais, hors transformation)

  • France : 1 000 tonnes [1]

- La Réunion : 39 %

- Martinique : 25 %

- Guyane : 14 %

- Corse : 1 %

  • Europe : 92 667 tonnes [2]

L’Espagne devance la Grèce, vient ensuite la France.

Consommation 

11e fruit le plus consommé en France avec 2,8 kg par ménage et par an.

1] Production française à destination du frais en tonnes : source Agreste – SAA, moyenne 2015-2017
[2] Production européenne en tonnes : source Eurostat, moyenne 2014-16
[3] Kantar Worldpanel - Moyenne 2012-2014
[4] Achats ménages (quantités achetées / ménage en moyenne (KILOS)) : source Kantar Worldpanel, moyenne 2015-17

Les varietes

S’il existe plusieurs centaines de variétés d’avocat, elles proviennent de trois souches : guatémaltèque, mexicaine et antillaise. Seules quelques-unes sont commercialisées en France. Le Hass, d’origine guatémaltèque, et le Fuerte, hybride des races guatémaltèque et mexicaine dominent le marché.


L’avocat Fuerte

  • Robe : Petit fruit (entre 250 et 400 g) en forme de poire recouvert d’une peau fine et verte.
  • Production : Variété la plus commercialisée et la plus connue à travers le monde, elle est particulièrement résistante aux basses températures (6°C). Sa culture se situe principalement en Israël.
  • En bouche : Sa chair jaune pâle est douce et finement goûteuse.

Autres hybrides : Ettinger, à l’épiderme fin et brillant, Reed, Pinkerton et Bacon.


L’avocat Hass

  • Robe : Un peu plus petit que le Fuerte, le Hass (entre 250 et 350 g) est recouvert d’une peau fine et granuleuse. Cette dernière devient brune à maturité.
  • Production : Cette variété très productive pousse en Israël, en Espagne, au Mexique, en Afrique du Sud et en Corse.
  • En bouche : Sa chair est ferme, d’une belle texture gourmande et non fibreuse.

L’avocat cocktail, allongé et de couleur verte, est notamment produit en Israël. Les fruits de race antillaise, plus gros et plus fragiles, sont majoritairement destinés aux marchés locaux.

Choisir et conserver

Pour l’avocat, ce n’est pas le critère de maturité qui guidera votre choix, puisqu’il continue à mûrir une fois cueilli, mais le moment auquel vous souhaitez le déguster. Vous trouverez donc sur les étals des fruits à différents degrés de maturité.


Trouver le bon produit

Si vous dégustez vos avocats le jour-même, assurez-vous simplement que la chair est souple à proximité du pédoncule. La variété Hass a également la particularité d’une peau qui brunit à maturité.


air libre

… et bien le conserver

Privilégiez un endroit frais – mais pas trop froid – (6°C max.) pour conserver vos avocats :

  • Fermes, ils se gardent jusqu’à 5 jours à l’air ambiant.
  • Bien mûrs, vous pourrez les conserver 2 ou 3 jours en les stockant au frais.

Pas question d’attendre pour vous régaler d’un bon avocat ? Deux solutions pour le faire mûrir :

  • placez-le dans un compotier à proximité d’autres fruits, comme la pomme ou  la banane  qui dégagent de l’éthylène ;
  • enveloppez-le dans du papier journal.

Et si vous n’avez consommé que la moitié d’un avocat, pensez à bien conserver le noyau sur l’autre partie et citronnez-la copieusement. Emballez-la ensuite dans du film alimentaire, avant de le stocker au frais, pour ralentir sa maturation et son oxydation.

Emballé, c’est pesé

L’avocat est un fruit fragile. Avant d’arriver sur vos étals, il est délicatement conditionné pour éviter tout risque de coups ou de chocs :

  • dans des cartons ou des cagettes en bois, permettant la circulation de l’air ;
  • dans du plastique, par un ou deux fruits.

Bien cuisiner

Pour déguster un avocat, rien de compliqué. Il se déguste le plus souvent nature ou s’accommode de peu pour en faire un plat savoureux. Voici quelques ingrédients à associer avec l’avocat pour le sublimer !


En un tour de main

Les plus pressés apprécieront ! L’avocat demande moins d’une minute de préparation. Pour consommer le fruit :

  • ouvrez-le en deux dans le sens de la longueur,
  • faites tourner les deux hémisphères obtenus dans le sens contraire pour les dégager du noyau,
  • piquez ce dernier avec la pointe d’un couteau pour l’extraire sans meurtrir la chair.

Le conseil du chef

« Chauffé quelques minutes en le roulant de vos mains, l’avocat verra sa peau se décoller bien plus facilement. »

Vous pouvez ensuite, au choix et selon la préparation choisie :

  • le garnir,
  • le tailler en fines lamelles ou en petits cubes,
  • le mixer.

Pensez juste à citronner la chair de l’avocat pour éviter qu’elle ne s’oxyde.

Le conseil du chef

« Pour changer du citron et éviter de donner une saveur acide à votre avocat, vous pouvez poêler sa chair très rapidement dans une poêle préalablement montée en température. »

Mariages et assortiments

Doux et crémeux, l’avocat se déguste nature, mais ses saveurs se mêlent également à merveille avec :

  • Des épices (curry, piment),
  • De l’ail ou de l'oignon,
  • Des herbes aromatiques,
  • Des fruits (pomme , citron ou des légumes (tomate ),
  • Du poisson (thon) et des crustacés (crevettes, crabe).

Sur la balance

avocat balance

Le coin des parents

12

La saveur douce et gourmande de l’avocat séduit souvent les tout-petits. Mangé à même le fruit à la petite cuillère, il constitue une entrée vitaminée.

Si votre enfant est rétif à plonger ses couverts dans le fruit, initiez-le à sa saveur différemment :

  • En préparant un guacamole doux, relevé d’une pointe de jus de citronet d’un peu de ciboulette dans lequel il trempera quelques chips mexicaines.
  • En le tartinant sur un sandwich dans lequel vous ajouterez quelques bâtonnets de surimi ou un peu de thon émietté et citronné.

Nutrition et bienfaits

La texture crémeuse et le goût tout en douceur cachent un fruit gorgé de vitamines. Un véritable concentré de bien-être à déguster à la petite cuillère ! Riche en acides gras et en minéraux, l’avocat est une source d’énergie qui vous accompagne au quotidien.


À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 147
Protéines (g pour 100 g) 1,76
Glucides (g pour 100 g) 1,57
Lipides (g pour 100 g) 13,8
Vitamines
Vitamine C (mg pour 100 g) 5,49
Vitamine B9 (µg pour 100 g) 79,9
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 390
Phosphore (mg pour 100 g) 47,2
Oligoéléments
Bêta-carotène (µg pour 100 g) 42,5
Iode (µg pour 100 g) < 10

En plus de sa haute teneur en acides gras, l’avocat est riche :

  • en vitamine E (1,77 mg/100 g en moyenne)
  • en magnésium (27,4 mg/100 g en moyenne).

Source : CIQUAL 2016

 

Pour plus d'information sur la composition nutritionnelle de ce produit, rendez-vous sur le site d'Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes)


Le coin des curieux

L’avocat trouve ses origines en Amérique Latine. Dès que les Européens le goûtèrent, sa culture fut rapidement introduite dans d’autres pays du monde


Un peu d'histoire

Les premières pousses d’avocatier ont été retrouvées au cours de fouilles dans les forêts tropicales du Mexique : elles datent de 8 000 ans avant notre ère. À cette époque déjà, les Mayas et les Aztèques l’avaient intégré à leur régime alimentaire.

De l’empire aztèque à la cour d’Espagne

À son arrivée en Amérique Latine au XVIe siècle, l’explorateur Cortès se vit offrir des avocats. Le chroniqueur qui l’accompagne décrit le fruit bien mûr « comme du beurre », qui possède « un goût délicat et crémeux ». Les populations indigènes l’appellent ahua qualt qui devient rapidement, par déformation aguagate puis avocat.

L’avocat est ramené en Espagne au XVIIe siècle et sa culture s’étend rapidement aux Antilles, à la Californie, l’Afrique, l’Australie, Israël, et bien évidemment à l’Espagne.



Bon à savoir

Le saviez-vous ?

  • En langue aztèque, ahua qualt (qui a donné le mot avocat) signifie testicule. Une dénomination qui rappelle la forme du fruit…
  • Considéré longtemps comme un produit de luxe en Europe, l’avocat avait une toute autre réputation en Amérique, où on le surnomma longtemps « le beurre du pauvre ».
  • En France, l’avocat est plus souvent consommé nature ou salé. Mais à Madagascar et au Brésil, le fruit entre dans la composition de desserts ou se déguste avec un peu de sucre. 

Comment ça pousse

L’avocatier est un arbre d’origine mexicaine, de la même famille que le laurier. Il peut atteindre jusqu’à 15 mètres de haut.


Chez le producteur

  • L’arbre ne supportant pas le gel, il s’épanouit sous le climat tropical et dans des sols légèrement acides. Sous nos latitudes, il doit être protégé par un voile d’hivernage par temps froid.
  • Une fois semé, il faut compter de 4 à 6 ans pour que l’avocatier commence à produire des fruits.
  • Ce sont les fleurs de l’avocatier qui donnent des fruits dont la forme (ronde, ovoïde, en forme de poire, allongée) et la couleur (vert, jaune, rouge, noir, violet) varient selon la variété.
  • Contrairement à la plupart des fruits, les avocats poussent sur l’arbre sans mûrir. Ce n’est qu’à la récolte que le processus se déclenche.
  • Un avocatier produit une bonne centaine de fruits par an.

La majorité des avocats présents sur les étals proviennent d’Israël, d’Espagne et du Mexique. Au printemps et à l’été, les avocats proviennent du Kenya et d’Afrique du Sud. On trouve aussi une petite production d’avocats en Corse.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Persea americana

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Ordre : Laurales
  • Famille : Lauraceæ