Pignon de pin

Pignon de pin

Le coin des curieux

L’histoire a prêté nombre de vertus aux pignons de pin. La petite amande d’origine méditerranéenne entre rapidement en cuisine, et conserve longtemps le rôle de remède.


Un peu d'histoire

Consommé depuis des millénaires, le pignon de pin est apprécié par de nombreux peuples, principalement pour les vertus médicinales qu’on lui prête.

Au Moyen-Âge, il était salué pour ses bienfaits sur la santé, principalement sur les paralytiques et les impuissants. Il était aussi prescrit contre les toux. Mais le pignon de pin est également consommé comme une friandise, mélangé à des amandes, des pistaches et du sucre, ancêtre du nougat provençal.

Recette d’amour, la consommation de pignons de pin était recommandée aux jeunes amants au XVIIe siècle pour aider à la conception. Il est toujours prescrit pendant le siècle des Lumières comme remède contre la phtisie (forme de tuberculose). On lui prête alors les vertus de nettoyer les poumons et de soigner les ulcères.


Rechercher une recette

Retour en haut de page