Choisir et conserver

Le bon persil se reconnaît en un clin d’œil. S’il est frais, ses tiges et ses feuilles se tiennent bien. Ramenez-le chez vous et vous pourrez le garder un peu dans la cuisine. Généralement, votre gourmandise aura eu raison de lui avant qu’il ne fatigue…


Trouver le bon produit

  • Il doit être d’un beau vert intense et appétissant : pas de taches, pas de traces jaunes.
  • Vigoureux ! S’il pique du nez, c’est mauvais signe… mais cela ne veut pas forcément dire qu’il n’est pas frais. Parfois, il a pris un peu le vent… En fin de marché, il risque d’être assoiffé : de retour dans votre cuisine, vérifiez simplement qu’il se redresse dans un grand verre d’eau.
  • Pour la déco, le frisé, c’est plus rigolo.

au frais

… et bien le conserver

  • Dans un verre d’eau : au réfrigérateur pour le garder plus longtemps. Coupez la base des tiges pour leur permettre de bien boire. Changez l’eau tous les 2 jours.
  • Dans le bac à légumes : rincez les brins sous le robinet, essorez-les et emballez le tout dans un sac plastique aéré.
  • Au congélateur : pour profiter des arômes et saveurs des herbes fraîches à tous moment, préparez des glaçons d'herbes fraîches qui parfumeront une soupe, un plat cuisiné, une sauce, etc.

Emballé, c’est pesé

  • En bottes : c’est le plus courant. Vous aurez le sentiment de ramener un joli bouquet à la maison.
  • En sachets : c’est le conditionnement au rayon frais du supermarché.
Retour en haut de page