Comment ça pousse

La culture du pomelo réclame chaleur et soins attentifs. Apparu à l’état sauvage, le pomelo est aujourd’hui cultivé en Amérique, en Israël, en Espagne et en Afrique du Sud. On trouve également quelques pieds en Corse et dans le bassin méditerranéen.


Chez le producteur

  • Ne pas confondre pomelo et pamplemousse. Contrairement à ce dernier, le pomelo pousse en grappes.
  • Le pomelo est un fruit non climactérique, c’est-à-dire qu’il n’arrive à maturité que sur l’arbre. Sa récolte se produit donc quand le fruit est parfaitement mûr, pour garantir le bon équilibre de ses saveurs. Cueilli trop précocement, l’agrume dégagera des arômes très amers.
  • La récolte débute aux environs de la fin septembre/début octobre. Le producteur détermine le moment idéal pour ramasser les fruits en procédant à des études : couleur, calibre, tests gustatifs, etc. La récolte est entièrement manuelle et réalisée en plusieurs passages, les fruits n’arrivant pas tous à maturité au même moment.
  • Après la cueillette, les pomelos subissent un test qualité : les moins beaux sont écartés, tandis que les autres sont envoyés à la station d’emballage.
  • Avant l’acheminement, les fruits sont lavés, brossés et cirés, puis emballés en filets.

Un peu de botanique

  • Nom scientifique : Citrus paradisi
    • Famille : Rutaceæ

Rechercher une recette

Retour en haut de page