Clémentine, Mandarine

Clémentine, Mandarine

Carte d'identité

Née au début du XXe siècle, la clémentine a rapidement fait sa place dans le quotidien des Français. Sa saveur douce et sa richesse en vitamines font de ce fruit hivernal un atout vitalité. Dégustée telle quelle ou travaillée en version sucrée ou salée, la clémentine met de l’énergie dans les assiettes !


En bref

  • Une clémentine pèse 70 grammes en moyenne. En fonction de la variété, le fruit est plus ou moins gros. À maturité, sa peau rugueuse varie du vert à l’orange vif. Son goût doux et acidulé excite les papilles.
  • Légère en calories mais riche en vitamine C, la clémentine est le fruit de l’énergie pendant les saisons froides.
  • Son absence de pépins et sa chair plus juteuse lui a permis de supplanter la mandarine dans le cœur des Français.
  • Facile à transporter, elle se déguste à toute heure de la journée. Elle réveille plats (viandes, salades, crustacés, poissons, féculents) et desserts de sa petite touche fraîcheur surprenante.
  • La Corse est le terroir de prédilection de la clémentine en France. Son climat généreux donne aux fruits toute leur saveur.

juin
juil.
août
sept.
oct.
nov.
déc.
janv.
févr.
mars
avr.
mai
  • Pleine saison Pleine saison
  • Disponible Disponible
  • Indisponible Indisponible

En quelques chiffres

clémentine productionProduction (à destination, hors transformation)

  • France : 29 848 tonnes [1]

Essentiellement en :

- Corse : 78 %

- Ile de la Réunion : 15 %

- Guadeloupe : 3 %

  • Europe : 2 822 333 tonnes [2] (avec la production de mandarines).

La France est 4è producteur européen de clémentine, après l’Espagne, l’Italie puis la Grèce.

 

Consommation

  • Par an et par ménage acheteur : 8,4 kg [3] (selon l'INSEE, un ménage acheteur représente 2,3 personnes).
  • La clémentine est le 4è fruit le plus consommé en France. [4]

[1] Production française à destination du frais en tonnes : source Agreste – SAA, moyenne 2015-2017
[2] Production européenne en tonnes : source Eurostat, moyenne 2014-16
[3] Kantar Worldpanel - Moyenne 2012-2014
[4] Achats ménages (quantités achetées / ménage en moyenne (KILOS)) : source Kantar Worldpanel, moyenne 2015-17

Les varietes

Sur les étals se trouvent différentes variétés de clémentines, reconnaissables principalement à l’épaisseur de leur peau et leur calibre : les Fines, les Oroval et les Nules.


Les clémentines fines

La clémentine de Corse

  • Robe : petite et ronde, cette mandarine à la peau fine se teinte d’une couleur jaune-vert en début de saison et tourne au rouge orangé à son terme ; ses feuilles vertes et brillantes sont gages de fraîcheur.
  • Production : comme son nom l’indique, le fruit est cultivé sous le climat bienveillant de l’île de beauté.
  • En bouche : chair acidulée, quartiers gorgés de jus et parfum délicat.

 

 

Les autres variétés de clémentines fines, plus ou moins similaires de goût et de robe, proviennent d’origines différentes et sont commercialisées à des périodes différentes :

La clémentine Bekria (« précoce » en arabe)

  • Production : originaire du Maroc, elle est présente sur les étals dès la mi-septembre.

La clémentine Nour

  • Production : ce fruit marocain est disponible entre janvier et février.

La clémentine Hermandina

  • Production : native d’Espagne, cette clémentine aux reflets verts est également commercialisée pendant les deux premiers mois de l’année.

Les clémentines Oroval

  • Robe : un gros fruit à la peau orange vif et rugueuse.
  • Production : cette variété espagnole est présente sur les étals entre novembre et décembre.
  • En bouche : un jus légèrement acide et très désaltérant.

Les clémentines Nules

  • Robe : comme la Oroval, la Nules est d’un calibrage relativement important à la peau rugueuse, mais à la forme légèrement aplatie.
  • Production : ce fruit en provenance d’Espagne est disponible de novembre à la fin du mois de janvier.
  • En bouche : très juteuse, cette clémentine possède des quartiers gorgés de jus, sans pépins, à la saveur acidulée.

Choisir et conserver

Difficile de se tromper quand il s’agit d’acheter des clémentines. La peau doit adhérer aux quartiers et le pédoncule être fermement attaché


Trouver le bon produit

Votre odorat sera l’un de vos meilleurs atouts pour sélectionner les meilleures clémentines. Voici quelques autres conseils pour sélectionner vos fruits :

  • Ne vous fiez pas à la coloration du fruit : mûre, la clémentine peut conserver une couleur verte. Sa teinte orangée est liée à l’ensoleillement mais n’intervient pas dans le degré de maturité de l’agrume ;
  • Le fruit doit être parfumé, charnu et ferme au toucher ;
  • La peau adhère à la chair ; elle ne donne pas l’impression d’être soufflée. Le cas échéant, le fruit s’est déjà desséché en partie ;
  • Le pédoncule vert doit être fermement attaché.

… et bien le conserver

  • La clémentine supporte très bien la conservation à l’air ambiant (6 jours).
  • Cependant, si vous désirez la conserver plus longtemps (10 jours en moyenne), glissez-la dans le bac à légumes du réfrigérateur. La mise au frais préserve l’agrume de la déshydratation.

Les signes extérieurs de qualité

label bleuL’unique variété de clémentine française, la clémentine de Corse, possède un label de qualité et d’origine.

IGP pour la clémentine de Corse

L’Indication Géographique Protégée (IGP) désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions bien déterminées ; c’est un signe européen qui protège le nom d’un produit dans toute l’Union européenne.


Emballé, c’est pesé

Artistiquement disposées en pyramide ou simplement en vrac, les clémentines sont conditionnées de multiples façons :

  • Le plateau lité met en valeur les teintes chaudes de la clémentine de Corse tout en permettant d’apprécier la qualité du produit,
  • La caisse en vrac pour un prix attractif,
  • Les filets de 2 ou 3 kg pour le quotidien de toute la famille.

Bien cuisiner

Si la clémentine est délicieuse à déguster simplement, elle peut aussi sublimer vos plats et accompagner les recettes les plus recherchées.


En un tour de main

  • Rien de plus simple que d’éplucher une clémentine ! Entaillez légèrement la peau avec un couteau pointu ou à l’aide de vos doigts, puis pelez délicatement le fruit… et voilà !
  • Pour récupérer son jus doux et sucré, ne la pelez pas, coupez-la simplement en deux.
  • Si vous souhaitez prélever les zestes, optez pour des clémentines non traitées chimiquement et passez délicatement un couteau zesteur sur sa peau.

Le conseil du chef

Avant de presser vos clémentines, plongez les quelques minutes dans l’eau bouillante ou 1 min au  four à micro-ondes. Vous récupérerez bien plus de jus après.

Les modes de cuisson

Si les habitudes veulent qu’on la consomme crue, la clémentine supporte également très bien une cuisson rapide :

  • Quelques instants dans une poêle bien chaude, pour saisir et caraméliser le fruit dans du beurre, avec une touche de sucre ou de miel.
  • Moins de 5 min sous le gril pour chauffer les quartiers. Ne les laissez pas sans surveillance, ils auront tôt fait d’éclater et de perdre tout leur jus.

Mariages et assortiments

Les saveurs douces et acidulées de la clémentine font merveille en cuisine. Voici quelques idées d’associations goûteuses et originales avec :

  • un bouillon de poule relevé,
  • des crudités (carotte, fenouil, céleri-branche) ou de la salade,
  • de la volaille (poulet, pintade, canard),
  • des crustacés (crevettes, langoustines, crabe) et des coquillages (coques, pétoncles, coquilles Saint-Jacques),
  • des poissons gras (saumon, hareng, maquereau),
  • du riz ou de la semoule,
  • des fruits secs (amandes, raisins et abricots secs, dattes, noix , noisettes),
  • d’autres agrumes (citron),
  • de la pomme, de la poire ou du coing ,
  • du miel,
  • des épices douces (cannelle, gingembre),
  • du chocolat…

Sur la balance

clémentine poids

Le coin des parents

24

Pas besoin de convaincre vos bambins pour qu’ils se régalent d’une clémentine au dessert ! Sa saveur douce et sucrée, relevée d’une pointe d’acidité, leur fera plisser les yeux de plaisir.

Et si vos enfants ont un creux en milieu de matinée, glissez une ou deux clémentines dans leur cartable ; ce fruit n’est pas fragile et ne s’écrasera pas.

Nutrition et bienfaits

Juteuse et colorée, la clémentine vous accompagne pendant la saison froide. Source de vitamine C et de calcium, c’est un véritable concentré d’énergie qui convient à tous, à tout moment de la journée. De quoi lutter avec efficacité contre la fatigue hivernale !


À la loupe

Les données de base
Calories (kcal pour 100 g) 48,5
Protéines (g pour 100 g) 0,8
Glucides (g pour 100 g) 11,9
Lipides (g pour 100 g) 0,19
Vitamines
Vitamine C (mg pour 100 g) 18,7
Vitamine B9 (µg pour 100 g) 10
Minéraux
Potassium (mg pour 100 g) 154
Phosphore (mg pour 100 g) 23
Oligoéléments
Bêta-carotène (µg pour 100 g) 58
Iode (µg pour 100 g) 13

En plus de sa haute teneur en vitamine C, la clémentine est riche :

  • en vitamines du groupe B  (27,2 mg/100 g en moyenne) ;
  • en fibres (1,7 g/100 g en moyenne).

Source : CIQUAL 2016

 

Pour plus d'information sur la composition nutritionnelle de ce produit, rendez-vous sur le site d'Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes)

Le coin des curieux

L’un des fruits préférés des Français a vu le jour il y a un peu plus d’un siècle en Algérie.


Un peu d'histoire

L’histoire de la clémentine débute à Oran, au début du XXe siècle. Le père Clément, agronome en Algérie, sème des graines de mandarinier. Et, total fruit du hasard, parmi elles, s’épanouit un arbre complètement différent de ses congénères. Le religieux l’isole et récolte ses fruits : non seulement ils sont plus colorés, mais aussi plus goûteux que ceux de ses mandariniers. Le premier clémentinier est « né » !

Baptisée en 1902

Issu du croisement naturel d’une fleur de mandarinier et du pollen d’oranger, le fruit est baptisé « Clémentine » par la société d’horticulture d’Alger en l’honneur de son créateur.

Le fruit, grâce à sa saveur douce, sa chair sans pépin et sa longue période de commercialisation, se popularise très vite sur les côtes méditerranéennes (Espagne, Maroc, Italie, etc.).

Française depuis 1925

La Corse commence à cultiver la clémentine dès 1925. Mais ce n’est qu’à partir des années 1970 que le petit agrume commence à garnir les étals des marchés.


Comment ça pousse

La France est un pays producteur d’agrumes, mais les clémentiniers sont tous concentrés dans la plaine orientale de l’île de Beauté (soit quelque 1 700 ha). Le climat exceptionnel de la Corse garantit aux agrumes une saveur et une qualité incomparables. Culture et récolte à la main démontrent tout le savoir-faire des producteurs de clémentines corses.


Chez le producteur

  • Pendant la première moitié de l’année, les arbres sont taillés. Cette phase importante permet de garantir la qualité du fruit.
  • Avant la saison, les terres de l’agrumeraie sont fertilisées et irriguées, le tout dans une démarche raisonnée.
  • La récolte se fait exclusivement à la main, pendant toute la saison. Elle permet de sélectionner les meilleurs fruits avec toute l’attention nécessaire.

Les fruits sont ensuite conditionnés et expédiés moins de 6 jours après la récolte, garantie de fraîcheur optimale pour le produit.

Un peu de botanique

Nom scientifique : Citrus clementina

  • Division : Magnoliophyta
  • Classe : Magnoliopsida
  • Sous-classe : Rosidæ
  • Ordre : Sapindales
  • Famille : Rutaceæ

En savoir plus