Pour fêter Noël

Equilibrer les repas avant, pendant et après les fêtes de fin d'année

La démarche à suivre est simple : manger équilibré avant, pendant et après les fêtes, sans sacrifier la gourmandise ni la convivialité.

Avant le jour J

Salade de chou chinois aux clémentines et gingembreInutile de commencer un régime draconien pour anticiper les excès de table liés aux fêtes. Etre affamé(e) est le meilleure moyen de craquer le jour venu devant toutes les bonnes choses qui vous seront proposées. Il est donc plus sage de continuer de faire 3 repas équilibrés : petit déjeuner, déjeuner et dîner avec une collation si cela fait partie de vos habitudes.

Le petit déjeuner doit se composer d'un produit céréalier (pain, biscotte…), d'un produit laitier (lait, yaourt, fromage…), et bien sûr d'un fruit (entier ou pressé) pour l'apport en vitamine C et en sels minéraux. Le tout accompagné d’une boisson pour réhydrater le corps (eau, thé, café….).
Le déjeuner et le dîner doivent être tout aussi équilibrés. Une entrée à base de crudités, une part de viande ou de poisson avec des légumes cuits et/ou des féculents, un produit laitier et un fruit frais en dessert.
La collation doit se distinguer du grignotage. Un fruit seul ou accompagné d'un laitage ou d'un produit céréalier. Vous pouvez en effet la moduler en fonction de votre faim.
La boisson : l'eau reste bien sûr celle qu'il faut privilégier tout au long de la journée à raison de 1,5 litre.
Et bien sûr, une activité physique est la bienvenue pour entretenir la forme et éviter les kilos superflus.



Le jour J

A l'apéritif

1 ou 2 heures avant de partir réveillonner en famille, concoctez-vous une petite collation spéciale "coupe-faim" : un fruit frais, un produit laitier (yaourt ou fromage blanc) et une tranche de pain complet, sans oublier de boire également de l'eau tout au long de l'après-midi.

La raison ? Cet encas, riche en fibres (apportées par le fruit et le pain complet) et en protéines (apportées par le produit laitier) vous calera l'estomac pour quelques heures. Et ceci vous évitera de "craquer" sur les petits fours, canapés et autres amuse-gueules proposés en attendant l'arrivée des autres invités. En effet, lors de ces occasions, l'apéritif a toujours tendance à s'éterniser. D'où l'idée d'anticiper.
Il vous sera toujours possible de craquer sur une ou deux crevettes ou autre fruit de mer (mais sans la mayonnaise) ou encore de grignoter quelques bâtonnets de crudités s'ils vous sont proposés. Mais pensez à vous réserver pour la suite.


Bien choisir sa boisson

L'idée n'est pas de se priver mais de sélectionner la boisson la moins calorique et de rester raisonnable en quantité. A ce propos, la coupe de champagne arrive en tête des boissons les moins énergétiques avec 70 calories (pour une flûte de champagne brut). Attention par contre aux associations de différents alcools car les mélanges ne sont jamais bons !

Cependant, pour garder tonus, vitalité et surtout lucidité tout au long de la soirée, il n'y a rien de mieux que d'opter pour un cocktail 100% fruits et/ou légumes : des fruits fraîchement pressés ou des légumes mixés et le tour est joué pour un apport optimal en vitamines et sel minéraux, avec très peu de calories!

A table

Vous pouvez goûter de tout mais restez raisonnable en quantité. L'objectif est de se faire plaisir (et de faire honneur à la cuisinière) mais sans pour autant cumuler trop de calories. De ce fait, évitez certains pièges du type : pain et féculents, apéritif et vin de table et digestif.
Certains choix sont en effet à faire, voici quelques exemples concrets :

- saumon fumé ou foie gras ou crustacés (la troisième possibilité est la moins calorique),
- fromage ou dessert (pour éviter de cumuler trop de calories),
- bûche de Noël ou vacherin…choisissez un seul dessert si de nombreux choix s'offrent à vous,
- chocolats ou marrons glacés ou fruits secs….
Quels que soient vos choix, essayez de ne pas vous resservir.
Quant à la boisson, accordez-vous un verre de vin mais un seul, le reste du repas se fera avec de l'eau.

 

Le lendemain

Eliminez et mangez léger

Tel est l'objectif des lendemains de fêtes. Il s’agit d’évacuer toutes les toxines et autres déchets qui se sont accumulés dans notre organisme. Pour cela, buvez beaucoup d'eau, au moins 1,5 litres. Pensez également aux tisanes et infusions à base de fucus ou de pissenlit, très intéressantes lorsqu’une « purge » s’impose. Quant au contenu de votre assiette, misez sur les fruits et légumes! Ils ont l'avantage d'être pauvres en calories (entre 15 et 80 kilocalories pour 100g), tout en apportant vitamines, sels minéraux et fibres.
Crus ou cuits, en entrée, en accompagnement ou en dessert, ils conviennent parfaitement aux lendemains de fêtes. Cependant, au moment de les cuisiner, veillez à garder la main légère : pour les salades et crudités, concoctez-vous une vinaigrette maison coupée d'une cuillerée d'eau  ou encore une sauce à base de fromage blanc (ou de yaourt nature). Quant aux légumes cuits, inutile de rajouter des matières grasses ; quelques herbes aromatiques suffisent pour les parfumer et privilégiez la cuisson vapeur. Côté soupes : oubliez pour cette fois-ci les croûtons, le gruyère râpé et le lard fumé ! Des légumes variés feront l'affaire.

Rechercher une recette

Retour en haut de page