Acheter et consommer des fruits et légumes frais : les bonnes pratiques

Les sorties pour faire vos courses étant limitées et afin de gérer au mieux vos achats de fruits et légumes, voici quelques conseils pour acheter « malin » : 

- Pensez à acheter vos fruits à différents stades de maturité : vous commencerez par consommer les plus mûrs puis les suivants plus tard dans la semaine.

- Pour les légumes, n’hésitez pas à varier vos achats, en achetant à la fois des légumes qui se conservent peu de temps (salade verte, fraises, asperges, épinards…) pour une consommation rapide (1 à 3 jours après vos achats) mais aussi ceux qui se conservent un peu plus longtemps (carottes, poireaux, navet, céleri…) pour une consommation non immédiate.

- Vous pouvez également acheter des quantités plus importantes de fruits et légumes et les cuisiner pour les congeler ou faire des conserves « maison ». 

 Vous pouvez, dans un premier temps, préparer ou consommer les produits les plus mûrs afin d’éviter le gaspillage alimentaire. Si vous pensez ne pas réussir à consommer à temps vos produits, pas de panique, vous pouvez :

  • réaliser vos bocaux, idéal pour consommer des légumes du printemps toute l’année, 
  • réaliser vos recettes de la semaine à l’avance sur le principe du batch cooking, idéal pour se libérer du temps dans la semaine,
  • faire vos confitures, rapides et gourmandes pour ensoleiller vos petits déjeuners,
  • précuire vos fruits et légumes frais en poêlée, à la vapeur ou à l’eau pour les assembler ensuite en salade, gratin, soupe, purée… 
  • congeler vos fruits et légumes découpés ou les plats que vous avez préparés, vous pourrez ainsi assembler rapidement vos fruits et légumes pour gagner du temps et vous régaler 

Les produits qui se conservent plus longtemps peuvent être préparés de la même manière un peu plus tard dans la semaine.

Recette

La délicieuse recette de la soupe au pistou en bocal  

Les ingrédients pour 3 bocaux d'1 litre

Pour la soupe

  • 300 g d’haricots verts
  • 300 g de pois gourmands
  • 500 g d’haricots coco blancs
  • 500 g d’haricots rouges tigrés écossés
  • 2 courgettes
  • 3 pommes de terre moyennes (dont 1 pour le pistou)
  • 4 tomates « cœur » (ou autre très charnues)

Pour le pistou

  • 5 gousses d’ail
  • 10 c à s d’huile d’olive
  • 1 gros bouquet de basilic
  • 2 branches de thym 
  • Sel, poivre
  • 200 g de pâtes
  1. Equeuter les haricots verts et les couper en deux (voir en trois s’ils sont trop grands).
  2. Emonder (éplucher) les tomates : les plonger environ 1 min à l’eau bouillante puis les plonger dans l’eau glacé pour retirer la peau. Les couper en 4 et les épépiner.
  3. Eplucher les pommes de terre ; en garder une entière et tailler les autres en cubes. 
    Ecosser les haricots cocos blancs et rouges. Faire bouillir 3 litres d’eau dans une grande casserole, ajouter les haricots (cocos et verts), le thym  et les pommes de terre (entière et cubes) puis laisser cuire 1h à feu doux.
  4. Ajouter les courgettes coupées en rondelles puis les tomates. Laisser cuire encore 30 min à feu doux.
  5. Remplir des bocaux d’1L avec la soupe encore chaude, jusqu’à 2 cm du bord. Fermer et stériliser : déposer les pots dans un grand fait-tout en les calant avec un linge propre. Couvrir d’eau et faire stériliser 45 min à 100 °C. Laisser refroidir naturellement avant de sortir les conserves de l’eau.
  6. Préparer le pistou : éplucher et dégermer l’ail et le piler avec le basilic (au mortier avec un pilon). Ajouter un peu d’huile d’olive, piler à nouveau et commencer à écraser la pomme de terre entière. Saler, poivrer et terminer en versant peu à peu d’huile d’olive jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
  7. Au moment de servir, faire réchauffer la soupe à feu doux et ajouter les pâtes pour les faire cuire (8 à 12 min selon le type de pâtes choisi). Servir le pistou séparément. Chaque convive en parfumera sa soupe à sa guise.

Spécial congélation

La plupart des fruits et légumes se congèlent ! Lavez et séchez-les soigneusement, répartissez-les sur un plateau puis congelez-les une première fois (les fruits à noyaux seront congelés dénoyautés). Ensachez-les en petites portions puis placez-les à nouveau au congélateur (jusqu’à 1 an de conservation). 
Pour les légumes, procédez de la même manière. Pour mieux préserver leur saveur et leur couleur, blanchissez-les en 2 et 5 minutes, rafraîchissez-les dans une eau glacée puis égouttez-les soigneusement avant de les congeler.

Astuces anti-gaspi

Ne jetez plus les fanes et cuisinez-les ! Très parfumées, elles rehaussent le goût de vos plats, soupes ou salades. Par exemple, les feuilles de céleri-branche ajoutent de la saveur aux bouillons quand le plumet de fenouil se marie parfaitement au poisson en papillote. Avec des fanes de carottes, réalisez un délicieux pesto ! Mixez les fanes d’une belle botte préalablement passées sous l’eau, avec 2 gousses d’ail, 35 g de pignons de pin et 100 g de parmesan. Ajoutez progressivement l’huile d’olive et le tour est joué !

« Campagne co financée par FranceAgriMer et du Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation »

Rechercher une recette

Retour en haut de page