Chemin parcouru : une traçabilité rigoureuse

Les professionnels de filières fruits & légumes

Organisme de droit et d’initiative privés, Interfel est reconnue association interprofessionnelle nationale agricole par le droit rural français, ainsi que par l’Union européenne depuis le 21 novembre 1996 dans le cadre de l’OCM (Organisation commune de marché) unique.

Toutes les fonctions de la filière des fruits et légumes sont représentées par les 15 organisations professionnelles membres réparties en deux collèges : amont et aval. A propos d’Interfel

A la production

Le producteur doit tenir un cahier d’exploitation contrôlable par l’administration sur lequel est inscrit pour chaque parcelle :
– la variété plantée ou semée et la date des plantations ou semis,
– les interventions sur la culture, accompagnées des observations et justifications (entretiens du sol, protection contre les parasites et maladies, taille, irrigation,…)

De l’expédition au commerce de détail

Depuis 1994, la mention du pays d’origine du produit est obligatoire sur les étiquettes des colis depuis l’expédition jusque dans les commerces de détail.
 A partir de 2002, d’autres informations sont devenues obligatoires à chaque étape de la vie d’un produit : de la production, la transformation jusqu’à la distribution (Règlement Européen 178-2002). Le règlement délégué (UE) 2019/428 modifiant le règlement d’exécution (UE) N° 543/2011 stipule ainsi que chaque colis doit porter de manière lisible, indélébile et visible, quel que soit le pays du monde dont provient le produit :

– le nom et l’adresse de l’emballeur et/ou de l’expéditeur ou son code d’identification, qui permet l’identification du producteur,
– la nature du produit, espèce, variété,
– son origine nationale, voire régionale ou locale,
– un numéro de lot qui, si jamais il ne figure pas sur le colis, doit être mentionné dans les documents commerciaux l’accompagnant ; outre le nom du producteur, il intègre également la parcelle de provenance ainsi que la date de récolte.

– pour certains produits calibrés dans de grandes unités d’expédition, ce peut être le cas de pommes ou de carottes, le stockage peut intégrer des produits d’origines différentes regroupés sous un même identifiant de lot. La mention de l’origine devra tout de même être renseignée. 

Différents agréages jalonnent  l’itinéraire du produit :

Le producteur s’engage à  ne livrer à l’expéditeur que des produits aptes à être commercialisés.

L’expéditeur retire des lots les produits qui pourraient être blessés ou abimés, voire pas assez mûrs,.  Il n’expédie après agréage des colis homogènes respectant les normes de commercialisation et les accords interprofessionnels correspondant.

A l’arrivée chez le grossiste ou la centrale d’achat, un nouvel agréage est réalisé en vérifiant: état de conservation des produits, calibrage éventuel, indice de maturité qui doit lui permettre de livrer des produits irréprochables au commerce de détail ou à la restauration.

Ces derniers maillons que sont les commerces de détail ou de distribution et la restauration collective, avant de proposer  les fruits et légumes à leurs clients, procèdent d’ailleurs  à un ultime agréage afin de s’assurer  que les produits achetés correspondent à ceux commandés et qu’ils peuvent être proposés à la vente.

La newsletter Interfel c’est

Toute l’actualité des fruits et légumes dans votre poche

Des recettes et astuces cuisine, la liste des fruits et légumes de saison, des conseils pratiques…