Allaitement & alimentation

Bien se nourrir pour allaiter bébéMaman allaite bébé

Pour réussir son allaitement (satisfaire les besoins de son bébé et garder la forme), nul n’est besoin d’observer un régime particulier. L’alimentation de la femme allaitante doit simplement être variée et équilibrée et inclure une bonne hydratation. La règle de base à retenir : mangez de tout en quantité suffisante. A proscrire cependant : l’alcool et les boissons énergisantes. Limitez la consommation de café.

Voir aussi : Bien s’alimenter après la grossesse

S’alimenter en allaitant bébé : l'équilibre, tout simplement !
Ce moment unique et privilégié qu’est l’allaitement peut être une bonne occasion pour vérifier votre conception de l’équilibre alimentaire. Votre alimentation doit être composée d’un quart de Frigo fruits et légumesprotéines (viande, œufs, poisson, etc.), d’un quart de féculent (pâtes, riz, pommes de terre, etc.) et la moitié en fruits et légumes (cuits et crus). Ne renoncez pas à vos petits plaisirs (en quantité modérée) ; le contrôle du poids, ce sera pour plus tard. Ajoutez à votre programme alimentaire, si vous en ressentez le besoin, une petite collation : elle peut être composée d’un produit laitier, d’un fruit et d’un produit céréalier. Les seuls aliments à proscrire sont l’alcool et les boissons énergisantes. Vous pouvez boire un peu de café, mais préférez-le léger et plutôt à distance de la tétée.

S’hydrater selon ses besoinsVerre d'eau bouteille
Certaines femmes ont davantage soif pendant la période de l’allaitement, en particulier au début. La sensation de soif est la meilleure indication sur les quantités d’eau à absorber dans une journée. Bon à savoir : augmenter au-delà des besoins sa consommation d’eau n’a pas de conséquence sur la quantité de lait produit.

Bébé mange tout seul 2Le goût des aliments passe dans le lait maternel
Votre nourrisson découvre les saveurs en buvant votre lait. Plus votre alimentation est variée, plus votre bout de chou a de chance d’être ouvert à la découverte de nouveaux goûts quand viendra le moment de diversifier son alimentation.
Certains légumes, comme le chou ou les asperges, ont la réputation de donner au lait maternel une saveur plus prononcée, voire de favoriser les coliques du nourrisson. Tant que bébé ne manifeste ni refus ni trouble, continuez à les consommer sereinement.

Quelques conseils au quotidien
- Evitez les régimes : en diminuant le nombre de calories, la lactation peut diminuer.
- Gardez près de vous une bouteille d’eau en cas de besoin.
- Ne vous forcez pas à manger ce que vous n’aimez pas mais favorisez si nécessaire la consommation d’aliments galactogènes (qui augmentent la production de lait) : fenouil, anis, polenta, boulgour, quinoa, flocons d’avoine, millet, sauce tomate avec du basilic.
- Le persil a la réputation de faire baisser la lactation ; lorsque vous préparez le sevrage, consommez-en plus que de coutume.

Des idées de recettes savoureuses et favorables à la lactation

Salade croquante de fenouil au saumonSalade croquante de fenouil au saumon

Petits farcis végétariens

Papillotes de poire à la vanille et la badiane

Tatin de fenouil confit, sauce chocolat

Toutes nos recettes à base de fenouil

Toutes nos recettes

Rechercher une recette

Retour en haut de page