Alimentation et grossesse

Bien manger en attendant bébé

Mettre au monde un bébé nécessite un investissement énergétique important mais aussi des besoins spécifiques en différents nutriments. L’alimentation de la femme enceinte doit en effet répondre à un double objectif : quantitatif et qualitatif.  Pour assurer le bon développement du bébé il ne s'agit pas pour autant de manger deux fois plus, mais deux fois mieux.

Une alimentation variée et équilibrée

La première règle à retenir lors d'une grossesse, est avant tout d'adopter une alimentation variée et équilibrée où chaque famille d'aliments est représentée. Ceci afin de couvrir les besoins nutritionnels de la maman et du bébé et d'éviter toute carence.

Des besoins spécifiques augmentés

Les protéines

Elles interviennent dans la construction du fœtus. C'est pourquoi il est important de manger une part de viande, de poisson ou des œufs (ou autre équivalent) à chaque repas pour bénéficier d'un apport en protéines de bonne qualité.
     
Le fer

Les femmes ont naturellement tendance à être carencées en fer. D'où l'importance de consommer régulièrement des viandes rouges mais aussi des poissons, des légumes secs et des fruits et légumes (gingembre, abricot sec, cresson, fenouil...).

Le calcium

Il est indispensable au développement de la masse osseuse du bébé. Pensez à consommer des produits laitiers (au minimum 3 dans la journée) : fromages, yaourts, fromages blancs, lait… mais aussi des eaux minérales riches en calcium, des fruits secs et oléagineux et certains fruits et légumes (persil, pissenlit, cresson, figue sèche, épinard...).

Les folates (vitamine B9)

Consommez quotidiennement des fruits et légumes et surtout les légumes feuilles...
     
Les lipides

Leur consommation dépend  de l’état nutritionnel de la maman (en cas de surpoids ils peuvent être limités en quantité). D'un point de vue qualitatif, la maman doit assurer un apport varié en différents acides gras, en alternant la nature des matières grasses consommées : beurre ou huile, margarine.
     
L'énergie

Le besoin en énergie peut facilement être comblé par une alimentation équilibrée et l'ajout de collations au programme alimentaire de la journée.

Il est également important de retenir que toute sorte de molécules peuvent passer dans le sang maternel. C'est pourquoi il est conseillé aux mamans d'éviter toute consommation d'alcool et de boissons riches en caféine.

Améliorer le confort au quotidien

Les nausées
Les boissons gazeuses peuvent parfois soulager les nausées. Les odeurs de cuisson pouvant indisposer les futures maman, on pensera à préparer des repas froids (ne faisant pas appel à des cuissons).
     
La constipation
La consommation quotidienne de fruits et légumes frais ainsi que de céréales complètes peuvent faciliter le transit intestinal sans oublier une bonne consommation d'eau tout au long de la journée.
     
Enfin, n'oublions pas que la grossesse est un terrain favorable à la listériose et la toxoplasmose, c'est pourquoi certaines précautions "sanitaires" doivent être prises :
   - laver soigneusement les fruits et les légumes,
   - bien cuire les viandes (éviter les viandes crues, marinées, fumées),
   - mettre de côté les fromages au lait cru ainsi que les crustacés.


Rechercher une recette

Retour en haut de page